Spread the love

Bintou-Chabi-TaroBintou Chabi Adam Taro, Ministre des affaires sociales et de la micro-finance et Alassane Séidou, ministre en charge des infrastructures et des transports étaient,  le samedi 23 février 2019 à Karimama. Porteurs du message de compassion du Gouvernement, ils ont apporté aux familles des victimes du naufrage sur le fleuve Niger des dons pour réjouir leur cœur et leur faire oublier la douleur que leur cause la disparition inattendue de leurs proches.

Une fois à Karimama, la délégation ministérielle s’est d’abord  rendue au cimetière où une prière a été dite en mémoire des disparus  pour le repos de leurs âmes. Ensuite, cap a été mis sur le village de Gourou-Béri. Ici, des gilets  de sauvetage,  des nattes,  des sacs  de riz,  des couvertures,  des bidons d’huile  et une enveloppe financière d’une valeur de 5.000.000 millions de FCfa ont été offerts à la population cible par le Gouvernement. Selon Alassane Séidou, le président de la République, Patrice Talon, est très affligé par le drame survenu sur le fleuve du Niger. D’après ses explications, le Gouvernement,    attaché au bien-être et à la sécurité  de ses fils, a pris des mesures pour qu’un tel évènement malheureux ne survienne. Il s’agira de renforcer la police fluviale de Karimama en équipemenst. Ce qui lui permettra,  non seulement d’être plus opérationnelle sur le terrain,  mais également de participer à la formation des conducteurs de barques afin de garantir la sécurité des personnes et des biens. 

Bintou Chabi Adam Taro, en bonne mère de famille,   n’a pu contenir ses émotions au regard du nombre élevé de femmes ayant péri dans ce drame. A l’en croire, la disparition de ces femmes au foyer va compliquer la situation des enfants orphelins.  Le  préfet de l’Alibori, Mouhamadou Moussa, a quant à lui, insisté sur ceux à qui le don est destiné. Il s’agit des victimes et des  rescapés du drame. Il en a appelé à la responsabilité des autorités municipales de Karimama qui doivent  veiller au respect  des normes de distribution. Le maire de la Commune de Karimama,  Moussa Bello Mama, la mort  dans l’âme,  a  confié que  11 jours après le drame, il y a eu 31 corps repêchés au nombre desquels on dénombre 25 femmes.  A ce titre,  il a témoigné la gratitude de sa population  envers Gouvernement pour la promptitude avec laquelle il a réagi  en envoyant ses services techniques notamment les plongeurs  spécialisés, la police républicaine et les sapeurs-pompiers qui ont pu retrouver 31 citoyens noyés dans les eaux.  Présents à la  cérémonie, les députés Issa Salifou et Arifari Bako ont,  tour à tour, apaisé les populations de Gourou-Béri. 

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)