Spread the love
BONAVENTURE-ASSOGBA
Le D/ Fapa Asssogba travaille pour le professionnalisation du secteur audiovisuel

Le Ministère de la communication, des technologies de l’information et de la communication (Mctic), à travers le Fonds d’appui à la production audiovisuelle (Fapa), a initié, en faveur des professionnels de l’audiovisuel du secteur privé du département du Zou, un atelier de formation sur les notions fondamentales de réalisation d’une œuvre audiovisuelle diffusable par une chaîne de télévision. Cette rencontre qui intervient à l’orée du passage de l’analogie au numérique s’est ouverte le lundi 5 octobre aux Résidences « Chez Monique » à Abomey. Elle vise à outiller les participants sur les normes internationales de production afin de les amener à jouer un rôle de premier plan dans la chaîne de prestataire de service dans le futur paysage audiovisuel. Pour Bonaventure Assogba, le directeur du Fapa, le choix des outils de la présente formation tient compte des besoins des participants et intègre le plan de développement stratégique de son institution qui œuvre pour la formation continue. Le maire Blaise Ahanhanzo-Glèlè et le préfet Armand Maurice Nouatin ont salué l’initiative qui, selon eux, est une opportunité pour la cible visée. En procédant à l’ouverture des travaux qui durent cinq jours, la Secrétaire générale du ministère, Jèmilatou Bassabi Djarra a rappelé les défis que les participants doivent relever. A l’en croire, après la formation, les programmes télévisés qui reflètent la vie socioculturelle de leur localité doivent désormais venir d’eux. A cet effet, elle les a exhortés à plus de sérieux afin de tirer le maximum des formateurs.

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Zou-Collines)