Spread the love

samuel-eto«Il y a un adage qui dit ‘le roseau plie mais ne rompt pas’. Aujourd’hui mon Afrique en miniature a été ébranlée, des pertes importantes en vies humaines ont été enregistrées dans la ville de Maroua au nord Cameroun, mais nous ne fléchirons pas. Mes sincères condoléances aux familles endeuillées. Je partage votre peine. Le terrorisme ne triomphera pas. Le Cameroun est UN, UNI et INDIVISIBLE. Nous, AFRICAINS levons-nous comme un seul peuple afin qu’ils comprennent qu’ils n’auront JAMAIS le dernier MOT !»

Victimes collatérales de l’immobilisme du Nigéria sous l’ancien régime, le Cameroun et le Tchad sont la cible depuis quelques mois d’attentats meurtriers organisés par des kamikazes affiliés au groupe terroriste nigérian. Le nouveau président élu du Nigéria, Muhammadu Buhari avait promis s’attaquer avec force et vigueur à la secte d’Abubakar Shekau. En visite aux USA, il avait toutefois déclaré être prêt à négocier avec les hommes du groupe terroriste pour libérer les jeunes filles de Chibok ».

En effet, cette intervention de Samuel Eto’o fait suite au double attentat-suicide de ce mercredi 22 Juillet à Maroua, principale ville de l’Extrême-Nord, qui a fait 13 morts et une trentaine de blessés, selon un dernier bilan.