Spread the love
Abraham-Z
Abraham Zinzindohoué a opiné sur la sortie de Léhady

Invité sur l’émission « A l’ombre du grand baobab » de Radio Tokpa dimanche 10 décembre 2017, Me Abraham Zinzindohoué, président de la renaissance du Bénin, a fustigé la sortie de Léhady Soglo sur Tv5.  

L’intervention médiatique de Léhady Soglo sur la chaine de télévision Tv5 est une communication spectacle. C’est ce qu’il faut retenir des propos d’Abraham Zinzindohoué, président de la Renaissance du Bénin, sur l’émission « A l’ombre du grand baobab ». En désavouant les dires de  l’ex-maire de Cotonou, Abraham Zinzindohoué a indiqué qu’il s’agit du voleur qui crie au voleur.« Léhady Soglo ne maîtrise pas la procédure. Il a affirmé qu’un juge ayant participé à la prise de décision, s’est déporté lors de la délibération.  Comment a-t-il su qu’il y a  eu prise de décision? » s’est-il interrogé. Pour l’invité, ces propos de Léhady Soglo sont la preuve de la mésentente qui existe entre les juges et son camp. Selon lui, Léhady Soglo s’est tiré une bombe dans le pied et perd d’avance le procès. Opinant sur la bataille contre la corruption déclenchée par le chef de l’Etat, Patrice Talon, Abraham Zinzindohoué a condamné le vampirisme fiscal qui secoue le  Bénin depuis des années. Il a réaffirmé son engagement et celui de ses militants à soutenir l’opération « mains propres » que mène le président de la République pour assainir les finances publiques. L’autre sujet abordé au cours de l’émission est la réforme du système partisan. « La réforme du système partisan est une chance pour le Bénin », a déclaré Abraham Zinzindohoué. Tout en se basant sur l’adhésion des acteurs politiques à l’aboutissement du projet, il a invité les députés à amender l’avant-projet afin d’en faire un véritable projet. Le Ravip était  aussi un sujet abordé par le président de la Rb lors de son intervention.

Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)