Spread the love

Bintou-Chabi-Taro2La ministre des Affaires sociales et de la microfinance a reçu en audience, le mardi 17 juillet 2018, Peng Jingtao, Ambassadeur de la République populaire de Chine au Bénin. A cette occasion, Bintou Chabi Adam Taro a exposé les réformes en cours dans son département.

Plusieurs réformes sont en cours dans le pays, surtout pour l’épanouissement de la femme, de l’enfant, des personnes handicapées et des personnes du troisième âge. La ministre Bintou Chabi Adam Taro a présenté ces réformes au chef de la diplomatie chinoise. Elle a aussi présenté à son hôte, le projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch), à travers lequel le gouvernement entend redonner espoir aux personnes démunies. Bintou Chabi Adam Taro a donc sollicité l’accompagnement de la Chine pour que le département ministériel dont elle a la charge puisse contribuer à sortir les personnes vulnérables de la pauvreté. Elle n’a pas manqué de remercier la Chine pour ses efforts dans de nombreux domaines au Bénin. Au cours des échanges, le diplomate a réitéré son adhésion aux réformes initiées par le président Patrice Talon. L’ambassadeur a salué le climat de paix, de stabilité et de sécurité qui prévaut au Bénin, depuis trois mois, environ qu’il est là. « Ce que j’apprécie surtout, c’est l’esprit de réforme. Nous avons senti que ces réformes ont touché beaucoup de secteurs », a fait observer Peng Jingtao qui n’a pas manqué d’apprécier le rythme et la méthode de travail du gouvernement Talon : « Nous sommes un pays en développement. Et pour rattraper ce développement, il faut travailler doublement ». Il s’est dit surpris de remarquer que des autorités au plus haut niveau du pays, notamment des ministres sont au bureau, parfois, jusqu’à tard la nuit, à cause du travail. Selon lui, c’est un bon signe et c’est aussi la preuve que ça bouge dans le pays. « La Chine a connu de grands succès de développement à cause des réformes opérées dans le pays. La Chine est prête à accompagner les réformes en cours au Bénin », a-t-il rassuré. Ce qui est difficile dans une réforme, a expliqué le diplomate, c’est le changement d’esprit. Et le ministère des Affaires sociales et de la microfinance s’occupe, au quotidien de ce changement d’esprit à travers des actions à l’endroit des populations. En réponse à la doléance de Bintou Chabi Adam Taro, le diplomate a rassuré d’appuyer le Masm à travers la formation des cadres dans le domaine des affaires sociales. De même, il a pris l’engagement de favoriser le contact entre le ministère en charge des Affaires sociales et la Fédération nationale de la femme en Chine pour une coopération dans ce domaine, car a-t-il souligné, pour le développement de l’Afrique, il faut la révolution de la femme.

 Pf-Dcom/Pr/Masm