Spread the love
joseph g
Joseph Gnonlonfoun a donné le top des audiences foraines 2018

L’hôtel de ville de Pobè a servi de cadre au lancement officiel des audiences foraines, pour le compte de l’année 2018. C’etait en présence des élus locaux  et du préfet du département du Plateau.

«Les audiences foraines sont indispensables pour le médiateur de la République. Elles lui  permettent d’entrer en relation avec les citoyens afin d’obtenir d’eux des plaintes vis-à-vis de  l’administration, car beaucoup de citoyens n’ont pas connaissance des services qu’on peut leur rendre dans l’administration publique», a dit le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, au début de la cérémonie. Plusieurs intervenants, membres de la délégation, sont revenus sur le rôle du Médiateur de la République. Après la présentation,  des statuts, des attributs, du fonctionnement et de la procédure de saisine de l’institution aux populations, celles-ci ont retenu que le médiateur de la République contribue à l’amélioration de l’Etat de droit et de la gouvernance administrative. Il n’est ni un gendarme ni un juge. Il ne dresse pas de procès-verbaux. Il n’a pas le droit de condamner,  mais il peut obtenir avec douceur ce que parfois le citoyen reçoit dans la douleur, par les jugements et les procès de l’administration. Depuis une douzaine d’années,  l’institution existe au Bénin. Des  4500 à 5000 réclamations des citoyens étudiées, 75 % ont eu une suite favorable. Le préfet du département du Plateau, Daniel Valère Sètonnougbo, qui a assisté à la communication du directeur de cabinet du médiateur de la République, a remercié le médiateur de la République pour le choix porté sur la Commune de Pobè, pour le lancement des audiences foraines.

Imelda Gbaguidi

(Br Ouémé-Plateau)