Spread the love

seidou aLe ministre des Infrastructures et des transports était, mardi 4 juillet 2018, au  poste de péage et pesage d’Ekpè. Après une visite guidée des installations et la présentation des activités menées sur le site, Alassane Séidou s’est confié à la presse. Selon l’autorité ministérielle, l’entretien des routes pour leur assurer une durabilité est un grand défi pour l’Etat. Les fonds collectés jusque-là au niveau des postes de péage et pesage se révèlent être insuffisants pour le réseau routier qui s’agrandit chaque jour, au regard des investissements consentis par le gouvernement pour construire beaucoup plus de routes. Les études techniques sur les systèmes de péage ont révélé d’après Alassane Séidou, qu’il faut augmenter de 4 fois au moins les frais jusque-là perçus. Mais le gouvernement conscient de son rôle de protection des citoyens, a décidé de porter les redevances au double seulement. Le ministre Alassane Séidou a aussi fait savoir que les ressources provenant des postes de péage et de pesage seront de plus en plus sécurisées. Car des investissements importants se font déjà dans le domaine des équipements informatiques afin de réduire au maximum, les fuites et la dispersion de redevances. A titre d’exemple, il a cité les fruits des investissements consentis pour acquérir du matériel informatique au profit du poste de péage d’Ekpè. Ce qui a permis de doubler les recettes journalières collectées à ce poste. Le ministre Alassane Séidou a aussi appelé les populations  à adhérer  à  la nouvelle vision du gouvernement ; celle qui consiste à mettre les moyens pour bien entretenir les routes construites à grand frais afin de leur assurer une durabilité  certaine. La visite s’est achevée par une descente au Fonds routier. Occasion pour lui de s’entretenir avec le personnel de cette structure qui est le bras opérationnel de l’Etat en termes de collecte de fonds aux péages et de financement de l’entretien des routes au Bénin.

 Pf-Dir Com Mit