Spread the love
 Le président de la Fédération Béninoise de football,  Augustin Ahouanvoébla,
Le président de la Fédération Béninoise de football, Augustin Ahouanvoébla,

Plusieurs membres de la Commission Centrale des Arbitres sont nommés depuis le 02 juillet dernier par une note de service du ministère de la jeunesse des sports et loisirs. D’autres, ont été également désigné dans le cadre d’un tournoi. Suite à ces différentes nominations et désignations, le Président de la Fédération de Football, Augustin Ahouanvoebla a sorti Jeudi dernier un communiqué pour dénoncer l’ingérence du Ministre Safiou Affo dans les affaires de la Fédération Béninoise de Football. (Lire ci-dessous l’intégralité de son communiqué).

« Depuis le fameux retrait d’agrément à notre association nationale, la FBF, le Ministre en charge des Sports, poursuit allègrement avec la complicité de certains acteurs, les actes attentatoires à la liberté d’association, à la démocratie pluraliste, le piétinement des textes et pratiques en vigueur dans le domaine du football. Qu’il vous souvienne, qu’en son temps, nous avons dénoncé cette décision opportuniste du Ministre AFFO Safiou au même titre que l’arrêt de tous les championnats nationaux, les violences et voies de fait sur la FBF, ses agents et ses biens, la désignation d’un sélectionneur national alors que cela n’est pas de son ressort, la convocation illégale des joueurs pour le match Guinée Equatoriale vs Bénin avec la complicité de certains membres du Comité Exécutif de la FBF qui pour assouvir le dessein de leur nouveau patron, n’ont pas hésité à falsifier les attributs de la FBF et se faire confectionner illégalement des cachets de l’institution à qui le Ministre dit pourtant avoir retiré l’agrément.

Chers compatriotes, qu’il souvienne également qu’en son temps, en toute responsabilité, le Comité Exécutif de la FBF tout en prenant acte de la forfaiture du Ministre, a décidé dans l’intérêt supérieur de notre chère patrie et surtout au regard de nos engagements vis-à-vis de nos mandants qui nous ont légalement et démocratiquement confié les rênes du football béninois pour un mandat bien précis, de ne rien faire pour entraver les intérêts sportifs du Bénin. Malgré les provocations du Ministre et de ses acolytes des week-ends, nous sommes restés sur cette position. Malheureusement, comme le dessein du Ministre et de ses acolytes est de se substituer au Comité Exécutif légalement élu par le congrès de la FBF et gérer à leur place ce qui est du ressort des associations membres de la FIFA, le ministre des sports, telle une araignée ne cesse de tisser à petit coup son nid autour des compétences de la FBF créant ainsi un système de confusion de rôles qu’on n’observe que dans les régimes totalitaires.

La dernière en date est la Note de Service 063//MJSL/DC/SGM/DES/SA datée du 02 juillet, par laquelle, le Ministre Safiou AFFO s’est substitué à la FBF et à la Commission centrale des arbitres pour d’une part procéder à la nomination des membres de sa commission centrale des arbitres et d’autre part à la désignation de certains arbitres dans le cadre d’un tournoi (ce qui n’est pas de sa compétence) qu’il organise contre l’institution élue et reconnue pour l’organisation du football au Bénin. La Fédération Béninoise de Football tient à rappeler que les arbitres sont les officiels et agents de la FBF, que l’Association Nationale des arbitres est membre de la FBF tout comme les clubs affiliés et actifs jusqu’au 27 mars et qu’en lui retirant son agrément, le ministre en charge des Sports n’est pas habileté à utiliser ni ses structures ni ses membres voire ses commissions au nom d’une activité qu’il organise. Il rappelle également à tous les officiels et arbitres qui participerait à cette parodie de tournoi qu’ils seront les seuls responsables des déconvenues qui en découleraient. Au regard de tout ce qui précède, le Comité Exécutif par la présente, dénonce la propension du ministre à confondre son rôle et celui des associations dans un pays démocratique comme le nôtre. Le Comité Exécutif voudrait enfin rassurer la grande famille du football que maintenant qu’il est clair que le but du Ministre est de s’accaparer du rôle des acteurs du football que sont la FBF et les clubs affiliés et les autres associations membres, qu’il mettra tout en œuvre pour combattre ses pratiques d’une époque révolue et défendre les droits de ses membres ».

Porto-Novo le 09 juillet 2015 Le président de la FBF, He Augustin AHOUANVOEBLA

N.B : Les différentes assignations enclenchées par la FBF. Il s’agit entre autre:

1- Du dossier d’achat de bus de la Fédération où le troisième vice-président est impliqué.

2- de l’assignation pour diffamation des sieurs Sohounde Félix et de Teko Wenceslas ainsi que du Directeur de la radio et leurs complices. Ce dossier passe au tribunal le 29 juillet 2015.

3- la plainte conte Anjorin Moucharaf pour malversation et détournement à la demande du congrès de la FBF

4- la citation directe contre un autre journaliste Vikou Nazaire pour diffamation. Une première décision a été rendue par le tribunal en défaveur dudit journaliste. Un autre dossier contre lui a été à nouveau introduit au niveau parquet.

5- le dossier de faux et usage de faux avec usurpation de titre et de falsification des attributs de la fédération contre Magloire OKE et Ayema Alphonse PEDRO

6- contre les sieurs Aguidissou Crespin et Bonaventure Codjia pour usurpation de compétences suite à la désignation des arbitres sur des matches sans autorisation (ils ne sont membres d’aucunes structures de la Fbf) et à l’insu des responsables de la Fbf