Spread the love
Jif Bintou
Bintou Chabi Adam taro a lancé les manifestations officielles à Djougou

C’est Djougou, la ville carrefour de la Donga qui a abrité les manifestations officielles entrant dans le cadre de la journée internationale de la femme, édition 2018. A l’occasion, Bintou Chabi Adam Taro a fait le point des actions que mène le gouvernement du président Patrice Talon à l’endroit des femmes et des filles. Elle annonce de grands projets pour le renforcement de l’autonomisation de la femme béninoise.

« Le Gouvernement à travers le département ministériel que je dirige, envisage d’accompagner véritablement les femmes dans trois grands domaines », a déclaré la Ministre des affaires sociales et de la Microfinance, dans son discours d’ouverture vendredi dernier à Djougou. Les trois domaines concernent la lutte contre les violences basées sur le Genre, la participation des femmes aux instances de prise décisions et l’autonomisation économique des femmes. Outre cela, la Ministre Bintou Chabi Adam Taro a ajouté qu’elle travaillera à la libération et l’insertion des femmes prisonnières ; lesquelles devront être sensibilisées afin d’éviter des actes passibles d’emprisonnement. Son appel à l’endroit des Béninois est d’œuvrer à des actes concrètes telles que : la participation aux divers mouvements politiques l’élaboration du compendium des compétences des femmes la budgétisation sensible au genre et la mise en œuvre des divers agendas 2025, 2030 et 2063 sur l’égalité hommes et femmes et celle du plan d’action national de mise en œuvre des Résolutions 1325 relatif à la Femme, Paix et Sécurité. La Ministre a également salué tous ceux qui se sont déjà engagés sur la voie de l’accompagnement des actions de promotion et l’autonomisation de la femme. Elle a exprimé sa gratitude aux partenaires techniques et financiers qui appuient le Bénin dans le domaine des affaires sociales et surtout dans la réalisation de projets en faveur des femmes. Bintou Chabi Adam Taro va solliciter, depuis Djougou, » l’adhésion des femmes et aussi des hommes à cette cause noble faute de quoi la mission de la pleine participation des femmes à la vie de la Nation restera toujours inachevée « . Avant elle, c’est Memouna Baboni Simbou, Directrice générale de la famille et des affaires sociales, qui est revenue sur le thème retenu pour l’édition de cette année et intitulé:  » l’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes « .  Le Préfet de la Donga et le Maire se sont réjouis, quant à eux, du choix porté sur Djougou pour abriter les manifestations officielles de l’année 2018. Chacun, en ce qui le concerne, a pris l’engagement d’œuvrer à travailler pour accompagner le Gouvernement dans ses efforts pour l’autonomisation de la femme béninoise. Nouhoum Bida, au nom du collège de députés présents à cette cérémonie, s’est adressé particulièrement aux femmes à qui il a demandé de faire en sorte que les efforts faits à leur endroit ne soient pas vains. Pour lui, le Parlement jouera toujours son rôle à travers le vote des textes de lois devant faciliter la protection et l’autonomisation de la femme. Dans l’après-midi de cette journée du 8 mars, un match de football a opposé deux équipes féminines venues de Parakou et de Natitingou. Il s’est achevé par un score de un but à zéro en faveur de l' »As Galaxies » de Parakou. En remettant les enveloppes financières aux deux équipes, la ministre des Affaires sociales et de la microfinance a salué les joueuses pour leur talent. Elle a demandé aux « Lionnes de l’Atacora » de ne pas se considérer comme vaincues, car elles n’ont pas démérité.

 AT