Spread the love

Conseil-des-ministres-777x437 Le gouvernement vient de rendre justice aux agents de santé. Ceci, à travers la prise du décret portant autorisation préalable d’exercice en clientèle privée des professions médicales ou paramédical par les agents publics. Il entend garantir des revenus supplémentaires aux agents de santé, et des soins de qualités aux populations.

Le Conseil des ministres du jeudi 11 janvier 2018 a adopté le décret permettant aux agents de professions médicales ou paramédicales qui remplissent les conditions et qui souhaitent exercer en clientèle privée de le faire. Ce décret permettra désormais aux agents concernés de bénéficier des dispositions de la loi n°97-020 du 17 juin 1997. En effet, la loi n°97-020 du 17 juin 1997 prévoit au profit des agents publics des dérogations en cas de défaut ou d’insuffisance de praticiens dans les localités où il est affecté ou en cas d’insuffisance de spécialistes qualifiés de leurs catégories. Ce décret vient ainsi réglementer l’exercice en clientèle privée qui, à un moment donné, prenait le dessus sur la continuité du service public. A travers cet acte, le gouvernement vient de permettre aux Béninois de bénéficier de soins partout où ils sont. Cela traduit à n’en point douter le réalisme du gouvernement qui agit en fonction des réalités spécifiques inhérent à chaque localité. Cette mesure montre une fois encore que le gouvernement est soucieux de l’amélioration des revenus des bénéficiaires du décret et n’a rien contre les agents de santé qui sont des partenaires de tous les jours. Mais ce qui est important de rappeler, c’est que les agents de santé bénéficiaires du décret doivent se conformer aux normes prescrites dans le secteur gage d’une bonne collaboration. Cette mesure salutaire traduit la bonne foi du gouvernement d’avoir des soins de qualité pour les populations et son souci permanant d’améliorer les revenus des agents de santé.

A.N.A.