Spread the love
jolidonAprès 7 années de recherches approfondies, l’artiste Jolidon Lafia gratifie son public et les mélomanes d’un nouvel opus aux couleurs chatoyantes, modernes et variées. Intitulé,  « Diby-Diby », l’album de 16 titres a été lancé vendredi 23 juin 2017 à la Maison des médias Thomas Mègnassan à Cotonou. Jolidon Lafia est un musicien et  un guitariste contagieux. Difficile de rester en contact avec lui sans être contaminé par le virus de la gaité et de la bonne humeur. Pour autant, Jolidon Lafia (photo), reste une âme sensible, accrochées aux périls qui minent sa société. C’est pourquoi l’album de 16 titres,  Diby-Diby, est comme une somme de ses expériences. Cet opus est d’abord un album thématique, et ancré dans la réalité béninoise et panafricaine. Ici, c’est la recherche du beau qui est privilégiée. « C’est pourquoi la réalisation de cet album m’a pris du temps. L’artiste est un griot du temps et de l’histoire. Un album, c’est une partie de soi qui reste pour toujours. C’est quelque chose de sacré », aime-t-il à répéter. D’où cette recherche de perfectionnement  qui accompagne chaque titre de l’album. Femmes noires d’Afrique, Droits des enfants, Destin, l’humilité, ou la religion sont entre-autres thématiques que l’album aborde. C’est donc un album tout en finesse et en  maîtrise qu’il délivre après  « Donmaru », « Déma ». En perpétuel mouvement, entre la France, le Brésil, le Burundi ou Cuba, Jolidon Lafia réalise un album qui est qui résume le parcours  sociopolitique, philosophique, et les rêves d’un monde meilleur de ce natif de Kouandé, dans le Nord Bénin. Selon un critique, « Dibi-Dibi », est un album intimiste,  sans fioritures et sans apprêts. Les notes qui varient entre les accords de blues ou du jazz, ne laisseront pas indifférents les mélomanes d’ici et d’ailleurs ».
A.T