Spread the love

axel-michodjèhoun-01L’aventure s’arrête ici bas pour le jeune Axel Mitchodjèhoun, Fils du Colonel Retraité Camille Mitchodjèhoun. Ce jeune homme est, depuis cet après midi, conduit dans sa dernière demeure à Daagbé, arrondissement d’Ifangni dans le département du Plateau. C’est à la faveur d’une cérémonie empreinte de tristesse et de chagrin qu’il est retourné vers le père céleste. Qu’il nous souvienne qu’Axel Mitchodjèhoun a été abattu par la police le 25 Décembre dernier. Une messe a eu lieu avant l’inhumation, à la paroisse saint Paul de la marina pk 10. Instants mémorables pour L’église catholique qui a fait le plein pour rendre hommage au disparu. Dans son homélie, le père célébrant a parlé d’un jeune homme gravé dans les mémoires de ses parents. Pour le Père célébrant Vincent Féby, bien que sa mort soit une épreuve douloureuse, axel reste gravé dans le cœur de sa famille. La messe en l’honneur du jeune défunt  a connu la présence de l’ancien président de la cour constitutionnelle Robert Dossou, du général Fernand Amoussou, et de l’ancien Ministre de la défense sous Mathieu Kérékou, Pierre Osho qui se dit triste et révolté à la fois. Il estime que c’est une erreur grave que la police a commis en abattant un citoyen qui n’a rien à voir avec des braqueurs. Pour lui, la police devrait faire preuve de professionnalisme au lieu de tuer et semer une atmosphère d’insécurité au sein de la population. «  ce qui s’est passé est une faute professionnelle grave, une anomalie grave de la part de la police » a-t-il déploré. Le père d’Axel a tenu à rendre aussi un dernier hommage à son fils. Pour lui, cet événement doit servir de leçon de vérité d’éveil spirituel, et de bonne gouvernance aux dirigeants à divers niveaux du Bénin, et des leçons d’humilité, d’honnêteté et de vérité à l’endroit de la jeunesse quand celle-ci se retrouvera en face des réalités même les plus amers de la vie. Pour le géniteur, l’heure n’est plus à la vengeance, mais à l’esprit de dignité et de respect envers la vie humaine qui est sacrée. Quelques personnes ont de même apporté leur témoignage. Ils sont tous revenus sur un jeune homme plein de vie. C’est le cas par exemple d’Audrey Lozes, la représentante du collège le jardin des élus, l’école que fréquentait Axel Mitchodjèhoun, et de Floriano, l’ami du défunt qui était avec lui le jour où l’incident s’est produit qui, au travers de son représentant, a aussi rendu un très bon témoignage sur la vie de jeune disparu.

Et comme si Axel était encore en vie, un parent proche de sa famille répondant au nom de Samuel Sèdami s’est mis à poser des questions au corps inerte du jeune homme, qui était incapable de répondre.

L’émotion était grande de même que la douleur. Seul le Père céleste pourra consoler davantage les parents de ce jeune homme de 18 huit ans. Que la terre lui soit légère !!

                                                                                                           Aldo Gaspard Ba