Spread the love

Marie-Odile-Attanasso-1106 499 candidats planchent pour les épreuves écrites du Baccalauréat session de juillet 2018 qui démarre ce jour sur toute l’étendue du territoire. Dans ce cadre, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso, a délivré un message dans lequel, elle salue le patriotisme des enseignants et invite les candidats à la sérénité. C’était vendredi 13 juillet 2018 à son cabinet.

Discours pour le lancement de Baccalauréat 2018

Chers compatriotes,

Chers candidats, chères candidates, après plusieurs mois de préparation, nous voici à la veille de l’examen du Baccalauréat de l’année 2018. Les rapports qui sont parvenus de tous les départements, à mon Collègue de l’Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle ainsi qu’à moi-même, indiquent que, malgré les perturbations de cette année académique, les enseignants one donné le maximum  d’eux-mêmes pour terminer les programmes, et cela, avec l’aide des inspecteurs et des conseillers pédagogiques. Je tiens, avant tout, à les remercier pour ce sursaut patriotique qui nous  a permis de relever le défi de la préparation des candidats à l’examen qui commence demain.

Quant au Directeur de l’Office du Baccalauréat, il nous a fait le point des préparatifs du déroulement de cet examen. Au nombre des informations qu’il nous a communiquées, on notera que 106.499 candidats, dont 35.789 filles (soit 33,60), sont appelées à composer. Au cours de la visite de travail que j’ai rendue à l’Office du Baccalauréat le mercredi 11 juillet 2018, j’ai pu rendre compte que tout était prêt, à ce niveau, pour que l’examen se déroule dans de bonnes conditions. Le Directeur m’a également assurée que les candidats et candidates et les surveillants et surveillantes de salle avaient reçu leurs convocations et que tous les centres étaient prêts à accueillir les candidats.

Cette année a vu la création de nouveaux centres dans les communes de Boukombé et de Tori où d’ailleurs mon Collègue de l’Enseignement secondaire et moi procéderons au lancement officiel des épreuves, demain, à Tori-Agouako. La création de nouveaux centres d’examen a pour but de rapprocher davantage les candidats de leurs centres de composition.

Je voudrais profiter de cette occasion pour inviter tous les 588 chefs et superviseurs de centres de composition, les 7718 surveillants des 147 centres de composition, les 6888correcteurs, contrôleurs et présidents de commissions de correction, les forces de sécurité publique et tous ceux qui, à divers niveaux, sont impliqués dans l’organisation de cet examen à accomplir leur travail de manière rigoureuse, dans le strict respect des règles de leurs missions respectives. Le Directeur de l’Office du Bac m’a assurée que toutes les personnes impliquées ont été triées sur le volet, sur la base de critères de qualité et ont été sensibilisées à la taille de l’enjeu. Je compte sur la conscience de chacun et sur leur responsabilité collective de nous tous pour conserver au Baccalauréat béninois le flambeau de la crédibilité et le label de qualité qui fait notre fierté dans la sous-région.

C’est le lieu de remercier l’Etat-major des forces armées béninoises pour leur assistance habituelle dans le transport et la sécurisation du matériel lourd et sensible. C’est aussi le lieu de sensibiliser les parents des candidats sur leur responsabilité dans la constitution du kit d’examen de leurs enfants où doivent se trouver la convocation, une pièce d’identité et divers fournitures nécessaires.

Chers candidats, chères candidates,

A la veille et cet important examen pour notre système éducatif et pour votre avenir professionnel, c’est à vous que je réserve les derniers mots de cette tribune de sensibilisation à la synergie de nos actions pour un Baccalauréat 2018 réussi.Je voudrais surtout vous rappeler que l’examen du Baccalauréat n’est pas un concours, mais une évaluation d’étape qui conduit à une conclusion réussie des études secondaires et vous ouvre les portes des études supérieures dans les universités. C’est maintenant, à partir de demain, par la concentration sur les exigences de chacune des épreuves qui sont à votre portée que vous donnerez un tournant décisif à votre vie. J’emprunterai une image à cette période de la coupe du monde pour vous dire : « la balle est votre camp ». Bon vent et plein succès à toutes et à tous !

Je vous remercie.