Spread the love
assouma-yayi
Djalil Assouma (à droite) et Yayi Boni rendent les services télécom accessibles

Le lundi dernier, le Directeur général de Bénin télécom S.a a tenu une conférence de presse au siège de cette société spécialisée dans les télécommunications. C’était l’occasion pour Djalil Assouma de faire le point des actions qu’il a entreprises depuis sa nomination et les résultats obtenus. Des explications fournis par ce dernier, il est à retenir que les réformes en cours à Bénin Télécoms S.a sont en passe de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique.

Avec les nouvelles réformes entreprises au sein de Bénin Télécoms Sa, Djalil Assouma, peu à peu, concrétise le rêve du président Yayi Boni ; celui de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique. Parmi les récentes mesures prises par le Dg Djalil Assouma afin de permettre aux populations d’avoir des services de qualité, on citera la réduction du coût d’accès au téléphone et à l’internet. A l’en croire, la satisfaction de la clientèle, à travers des offres d’innovation avec des réductions de coûts d’accès, devient plus que jamais préoccupante pour Bénin Télécoms Sa. C’est pourquoi, désormais, l’Adsl 512 kbps (pour les clients résidentiels) est 15.000 FCfa au lieu de 25.000 FCfa, l’Adsl 1 Mbps (pour les clients résidentiels) est 25.000 FCfa au lieu de 80.000 FCfa, Wimax 1 Mbps (pour les clients résidentiels) devient 50.000 FCfa au lieu de 80.000 FCfa. En ce qui concerne les nouvelles offres Pme/Pmi, l’Adsl 2 Mbps est 50.000 Fcfa et l’Adsl 4 Mbps est fixé à 80.000 FCfa. Pour les forfaits illimités /data « cité », la nouvelle tarification se présente comme l’indique le tableau ci-dessous. Ainsi, en pratiquant des réductions substantielles sur les coûts d’accès aux services de télécommunications, le Dg Djalil Assouma et tout son personnel sont convaincus de ce que Bénin Télécoms Sa répondra efficacement aux sollicitations des populations ; lesquelles populations bénéficient déjà des retombées directes des réformes engagées dans le secteur. Entre autres réformes, le Dg Djalil Assouma, lors de cette rencontre avec les hommes des médias, a fait cas de la réduction de 152 à 30 jours du délai de connectivité internet et téléphone, de facilité d’accès aux services de télécommunication, de banalisation de l’accès à la fibre optique, d’augmentation à 28% du trafic téléphonique international entrant. Pour finir, il a fait savoir à l’assistance que d’autres réalisations comme la modernisation du centre de transit international, la transformation des points de vente en guichet unique, la mise en place d’un système de management de la qualité sont en cours et déclinées en quatre axes.

 A propos de l’ouverture du capital de Bénin Télécoms

 A la fin de l’exposé du Dg Djalil Assouma, les professionnels des médias présents ont jugé utile de poser quelques questions, notamment celle relative à l’ouverture du capital de Bénin Télécoms. En réponse, il a expliqué que l’ouverture du capital de Bénin Télécoms Sa aux privés est indispensable. Ceci, parce que, aujourd’hui, l’Etat ne peut plus faire face aux investissements assez importants. A l’en croire, plus de 900 milliards de FCfa par an sont nécessaires pour le développement harmonieux du secteur. « Le secteur des télécommunications, de par le monde, est tellement dynamique et assez rentable qu’il serait inconcevable que le pouvoir public continue d’y injecter de l’argent au lieu de se contenter des bénéfices pour réaliser d’autres projets de développement pour les populations », a-t-il souligné. Ces propos de la première autorité de Bénin Télécoms ont convaincu l’assistance de ce que l’introduction des privés dans le secteur rendra compétitif l’opérateur historique en termes de prix et entraînera des baisses de coûts d’accès à tous les services de télécommunications dont l’internet en vue d’accroître le taux de pénétration qui est à moins de 10%.

Tab-Assouma