Spread the love
bavure-policiere
La barricade érigée par les manifestants

Dans l’après-midi du lundi 10 août 2015, la route inter-Etat qui traverse l’arrondissement d’Azowilissê dans la Commune d’Adjohoun, a été le théâtre  d’une bavure policière.

Trois personnes décédées et plusieurs blessés des suites de cette bavure policière qui a eu lieu sur cette route inter-état qui traverse Azowilissê. En effet, à l’origine de cette bavure, selon les recoupements faits çà et là, il s’agit de l’interpellation d’un chauffeur de bus AY 3705 RB qui n’a pas obtempéré. Très furieux, l’agent de police a décidé de le pourchasser. Dans la foulée, le bus a été criblé de balles réelles faisant des morts et des blessés. Cette bavure a aussitôt créé une situation ingérable amenant les populations à barrer la route. Pendant plusieurs heures, le trafic a cessé. Alertés, les éléments de la gendarmerie se sont déplacés sur le terrain pour rétablir l’ordre. Le maire Léon Bokovè, joint au téléphone, a déploré cette situation.

Thobias G. Rufino
(Br Ouémé-Plateau)