Spread the love

4Le Président du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi), était ce vendredi 22 juin 2018  au cabinet du président de la Cour constitutionnelle. Janvier Yahouédéhou, est allé prendre conseil auprès de Joseph Djogbénou pour mener à bien la mission qui lui est assignée. Au sortir de cette audience, le président du Cos-Lépi, s’est confié à la presse. Il entend se conformer  à la décision DCC 18-24 du 21 juin 2018 de la Cour constitutionnelle, qui fixe la fin du mandat du Cos-Lépi au 30 juin 2018. Lire ci-dessous l’intégralité de sa déclaration.

« C’est une audience qui était prévue depuis de longue date. Elle fait partie de notre calendrier de rencontre. Le Cos-Lépi, a envie de faire un travail en intelligence avec les autres institutions de la République. Donc, il y avait des problèmes techniques sur lesquels, il fallait qu’on ait l’avis du président de la Cour constitutionnelle. Vous savez, le rôle, la fonction et la tâche principale du Cos-Lépi actuel, c’est d’actualiser la liste pour préparer les élections législatives de 2019 et nous avons quelques soucis techniques par rapport à comment procéder de façon efficiente. C’est pour cela que nous avons cherché à voir le président de la Cour constitutionnelle et bien sûr, il nous a donné son avis. C’est une institution, le Cos-Lépi en est une aussi, les hommes passent et donc, sous forme de blague évidemment nous avons abordé le sujet qui fixe la fin de la mission du Cos-Lépi au 30 juin prochain juste pour rire. Sinon même sans l’équipe qui est là, le Cos-Lépi va travailler. Donc nous, jusqu’au 30 juin, nous allons faire le travail de façon propre et de manière à laisser à l’institution, le fruit du travail accompli pendant notre présence. On a déjà établi un chronogramme détaillé. Nous allons faire ce que nous devons faire jusqu’au 30 juin ».

Propos recueillis par : Léonce Adjévi