Spread the love

abdoulaye-bio-tchane-2La  session budgétaire de l’Assemblée nationale suit son cours. Jeudi 15 novembre 2018, le ministre Abdoulaye Bio Tchané est revenu devant la Commission pour défendre, cette fois-ci, le budget de son département qui s’élève à 14.217.623.000 FCfa. On retiendra que pour 2019, la modernisation du Ministère sera poursuivie avec la création de nouvelles directions départementales. Lire la substance du message du ministre délivré à la presse.

Chers amis de la presse,

 Le Ministère du plan et du développement ouvre ce jour le bal du passage des différents Ministères devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Nous avons donc exposé ce matin aux députés, les grandes lignes du projet de budget de notre Ministère pour l’exercice 2019.

1- Notre mission au Ministère du plan et du développement est d’impulser le développement économique et social, d’assurer le suivi de la mise en œuvre des politiques, programmes, projets et décisions du Gouvernement en matière de développement national, régional et local. A ce titre, nous sommes chargés entre autres de l’élaboration et de la mise en œuvre des documents de planification (Plan national de développement (Pnd), Programme d’actions du gouvernement (Pag), Programme de croissance pour le développement durable (Pc2d)… Nous sommes également présents sur le terrain de la recherche et de la mobilisation des ressources pour le financement des programmes et projets de développement. Le budget, gestion 2019 traduit les actions retenues dans le plan stratégique 2018-2022 et le Document de programmation pluriannuelle des dépenses 2019-2021 du Ministère.

 2- Pour 2019, le budget prévisionnel du Ministère s’établit à quatorze milliards deux cent dix-sept millions six cent vingt-trois mille (14 217 623 000) FCfa, dont 53,45% destinés aux dépenses en capital. Nous envisageons poursuivre la modernisation du Ministère, la création des nouvelles Directions départementales et leur renforcement ainsi que la mise en place du cadre réglementaire de la gestion des investissements publics.

 3- Le portefeuille Pip actif du Ministère du plan et du développement au titre de la gestion 2019 compte six (06) projets dont un nouveau :

– Projet des moyens de subsistance durable (Psmd).

– le Projet Commune du millénaire (Pcm-Bonou),

–  le Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé (Parasep),

– le Projet d’appui à l’opérationnalisation des stratégies de développement (Pasd),

– le Projet d’appui aux politiques sociales (Paps) et,

– le Projet d’appui à la gestion des investissements publics et la gouvernance (Pagipg).  

 4- Au 30 septembre 2018, les ressources financières mises à la disposition  du Ministère du plan et du développement ont été engagées et ordonnancées respectivement  à hauteur de 61,64% et 30,07% pour une exécution physique établie à 60,25%. La retraite stratégique de février 2018 du personnel de Direction du Ministère, organisée par mes soins,  a permis un bonne organisation des activités, les réalisations majeures enregistrées et l’atteinte des résultats présentés.

Les échanges de ce matin avec les Honorables députés ont été francs, courtois et constructifs. C’est l’occasion de reconnaitre et de saluer l’importance de leur rôle législatif et de contrôle de l’action gouvernementale.

 

Je vous remercie.

 Porto-Novo, le 15 novembre 2018