Spread the love
zem-abattu
Le « Zémidjan » abattu à Pahou

C’en est trop ! A la série d’actes de banditisme enregistrés ces derniers jours et dont le souvenir reste encore marquant, voire traumatisant, deux nouveaux braquages se sont ajoutés hier mardi 13 septembre 2016. 3 filous,munis d’armes à feu, ont pris d’assaut l’agence moov de Savè dans l’après-midi d’hier. Ils ont tenu en respect les agents et clients présents et emportés une importante somme qui se chiffre à des millions. N’ayant connu aucune résistance à leur forfaiture, ils n’ont blessé aucun témoin. Les victimes de la scène de Savè ont eu manifestement plus de chance que le pauvre ‘’zémidjan’’ qui traversait Pahou dans la soirée d’hier et qui a été intercepté par des brigands impitoyables à Zoungoudo. Sans état d’âme et sans égard pour sa situation sociale, ils ont tiré à bout touchant sur le conducteur de taxi-moto et sont partis avec sa moto. Alertés, les gendarmes ont récupéré le corps, l’ont déposé à la morgue et ont rendu compte au procureur de Ouidah. Le braquage devient une gangrène qui étouffe de plus en plus le pays et se répand dans toutes les régions. Pire, les braqueurs assaillent tout ce qui leur passe sous les yeux. Même les pauvres sont pourchassés et se font arracher le peu qui nourrit leurs familles. Vivement que le gouvernement actuel, à travers les forces de défense et de sécurité, traque les divorcés sociaux et les réprime avec la dernière rigueur.

A P A