Spread the love
La paix des braves entre Nago et le maire Sossou
La paix des braves entre Nago et le maire Sossou

Reçu en audience ce lundi 29 décembre 2014 au Palais des gouverneurs à Porto- Novo, le maire de Lokossa, Dakpè Sossou, se démarque des allégations de ses pairs du département du Mono. Il a présenté ses excuses officielles au président Nago et promet réparer le tort causé, non seulement à un homme, mais également aux populations dudit département.

Les maires du Mono qui s’étaient indignés contre les déclarations du président Mathurin Nago dans le dossier relatif au retard dans la construction de la bretelle de Bopa, alors dénoncé par ce dernier, doivent se mordre les doigts. Depuis ce lundi, ils sont lâchés par leur collègue de Lokossa, Dakpè Sossou, qui a décidé de consolider le tissu fraternel. Ce dernier vient ainsi de poser un acte de grandeur nature en demandant pardon au président de l’Assemblée nationale. Du coup, la polémique autour de ce dossier vient d’être relancée, quand on sait que les autres maires voudront réagir à cet affront qui ressemblerait peut être à une trahison du maire Dakpè Sossou. Mais, ce dernier estime que c’est des manœuvres auxquelles il n’est associé ni de près, ni de loin qui l’ont conduit à attaquer son grand-frère, le professeur Mathurin Coffi Nago. A travers ce revirement du maire Dakpè Sossou, les choses semblent se compliquer de nouveau pour le gouvernement dans ce dossier. Car, en réalité, plus personne ne savait qui dit la vérité. On se souvient qu’au lendemain de la dénonciation du président Nago, c’était le directeur du budget national qui était monté au créneau en premier, pour fustiger les déclarations du cadre de Bopa. Comme si cela ne suffisait pas, c’est le ministre Aké Natondé qui lui est venu en appoint. A part eux, certains cadres et maires du département du Mono ont attaqué le président Nago. Avec le pardon du maire Sossou, le dossier est relancé de plus belle pour connaître peut-être un heureux aboutissement.

 La déclaration du maire Sossou

« … Je viens effectivement d’être reçu en audience par le président de l’Assemblée nationale, le grand-frère Nago, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a eu un problème à Bopa, un problème de bretelle. Certains maires, tels que moi ont été à Bopa dire des âneries à l’encontre du président Nago. Je suis revenu aujourd’hui sur mes pas pour voir le président Nago et lui présenter mes excuses pour avoir participé à une telle manœuvre qui n’est organisée que juste pour diviser les enfants du Mono, les enfants du sud. Je suis donc venu pour lui dire toutes mes excuses et demander pardon pour moi-même et pour toute ma famille. Je me reconnais enfant du Mono, je suis Cotafon, Nago est de Bopa, je ne vois pas ce qui pourrait autant nous emmener à nous diviser. Encore que, tout récemment un soleil s’est levé dans le Nord. Qui a pu éteindre les rayons de ce soleil ? Ça fait déjà au moins une semaine que personne n’en a parlé. On a reconnu la vivacité de ce soleil dans le sud. Même si c’est la lune, il faudrait qu’elle éclaire aussi. Est-ce que c’est dans la division que cette lune va éclairer le sud ? Non. Je pense que quand le soleil va s’éclairer au Nord, il va s’éteindre dans le sud… »

 Propos recueillis par

G. R. (Br Ouémé/Plateau)