Spread the love

Loth HouenouLe mercredi 24 janvier 2018 a eu lieu à la salle des fêtes Majestic à Cadjèhoun la cérémonie de présentation de vœux des militants du Parti des valeurs républicaines (Pvr) à leur président, Loth Houénou. Profitant de cette occasion, il a battu en brèche les déclarations de Candide Azannaï contre le président Talon.

C’est une salle archi-comble qui a reçu les militants du Parti des valeurs républicaines (Pvr) pour la cérémonie de présentation de vœux à Loth Houénou, président du parti. C’est d’abord le représentant des jeunes qui a souhaité une heureuse année au président de la République et à Loth Houénou, président du Pvr. Il a rappelé les nobles combats que mène le 1er responsable du parti. Il a souhaité que le président se prononce sur les déclarations calomnieuses de Candide Azannaï à l’endroit du président Patrice Talon. A sa suite, la représentante des femmes a exprimé ses remerciements au président Talon pour avoir relancé les Microcrédits aux plus pauvres . Répondant à leurs vœux, Loth Houénou a  souhaité une année de prospérité à tous et surtout les a  invités à prier pour le président Talon qui est un développeur infatigable. A l’en croire, les déclarations tenues par Candide Azannaï, ancien ministre de la défense, sont de nature à ne pas favoriser la quiétude dans le pays. Pour lui, le président du parti « Restaurer l’espoir » est un champion des belles phrases. « Il a tout le temps berné le peuple et il est temps qu’il fasse son examen de conscience », a-t-il dit. Selon lui, c’est la gouvernance de rigueur instaurée par Patrice Talon qui gêne les détracteurs comme Azannaï. Le peuple est mûr et ne saurait être manipulé une fois de plus par quelqu’un qui est inconstant en politique et qui surfe sur la misère des populations pour réaliser ses desseins personnels et égoïstes. « Si Candide Azannaï était une femme, il n’aurait jamais été fidèle », a-t-il souligné pour caricaturer un peu ces revirements spectaculaires. Parlant du Ravip qui a été attaqué par Candide Azannaï, il affirme que cette opération a une base juridique. « Le nom de Olivier Boco n’est associé ni de près ou de loin au Ravip comme tente de le faire croire Candide Azannaï », a-t-il conclu.

 Armel Nelson Avadémey

Le rapprochement Ajavon/ Azannaï est suspect

 Au cours de cette cérémonie, Loth Houenou a dénoncé le rapprochement entre Sébastien Ajavon et Candide Azannaï. Selon lui, toutes les agitations que l’on observe émanent du patron du Conseil national du patronat (Cnp).  Sébastien Ajavon, Mohamed Atao, Komi Koutché, Candide Azannaï, Léhady Soglo et Sévérin Adjovi devraient, a-t-il souhaité, financer de belles initiatives profitables à la Nation au lieu de distraire les paisibles populations.

 A.N.A.