Spread the love

cotonL’Association interprofessionnelle de coton (Aic) a procédé, jeudi 19 juillet 2018, à Natitingou, à la remise officielle de prix aux meilleurs producteurs de l’or blanc des  départements de l’Atacora et de la Donga. C’était dans le cadre des fêtes délocalisées des cotonculteurs.

A cette étape des fêtes délocalisées des cotonculteurs, ce sont les meilleurs producteurs de 12 Communes sur les 13 que comptent les départements de l’Atacora et de la Donga. A Natitingou, les lauréats sont 3 Coopératives villageoises de producteurs de coton (Cvpc) et 34 producteurs,  dont 9 femmes,  à recevoir les prix.Ces différents prix sont constitués de 3 tracteurs avec accessoires, 1 motoculteur avec accessoires, 31 motos dotées de casques pour hommes et dames,  et un kit solaire. A cette occasion, les acteurs du coton ont fait savoir que pour la campagne cotonnière 2017-2018, les producteurs de l’Atacora et de la Donga ont fait une production de coton qui s’élève à 116.311tonnes, dont 108.661 tonnes pour l’Atacora et 7.649 tonnes pour la Donga. Le net payé pour leur production est d’une valeur de 15.875 milliards de FCfa,  dont 14,440 milliards de FCfa pour le compte de l’Atacora,  et 1,435 milliard de FCfa pour la Donga. Il y a eu pour cette même campagne, un taux de récupération des crédits intrants de 99,89% pour ces deux départements. Sio Sabi Bah est le meilleur producteur du département de l’Atacora,  pour avoir produit 150,040 tonnes de coton.Dans la Donga, c’est le producteur Idrissou Djibrila de la Commune de Djougou,  qui est le meilleur avec une production de 27. 500 tonnes.En procédant à la remise des prix, le représentant du président de l’Aic,  a tout d’abord remercié les autorités politico-administratives pour les efforts consentis aux côtés des producteurs de coton qui ont battu pour la 2ème  fois consécutive le record,  depuis l’avènement du Président Patrice Talon. Selon Imali Djetta, ce record de plus de 578 000 t de coton jamais réalisé au Bénin, confirme l’engagement des producteurs  à accompagner le chef de l’Etat dans sa vision.Tout en décernant un satisfécit aux braves producteurs, Imali Djetta les a exhortés à fournir beaucoup plus d’efforts au cours de la campagne en cours en vue, précise-t-il, de battre leur propre record.

 Une invite à l’effort soutenu pour une plus grande productivité

 Selon lui, cette fête des cotonculteurs est organisée non seulement pour encourager les producteurs,  mais également pour leur permettre d’utiliser de façon judicieuse les prix qu’ils reçoivent. C’est pourquoi il a invité les lauréats à bien jouir des fruits de leur labeur,  afin de prouver que le producteur de coton peut vivre heureux de l’or blanc. Avant de prendre congé, Imali Djetta a laissé entendre que l’objectif fixé pour la campagne 2018-2019 est de produire plus de 700 000 tonnes de coton.  «C’est un engagement pris à Banikouara par les producteurs au cours de la fête nationale des cotonculteurs devant le président de l’Aic et certains ministres», a-t-il ajouté. Au nom de son homologue de la Donga, le Préfet de l’Atacora a invité les producteurs à plus d’ardeur pour une production et une performance plus grandes pour les campagnes à venir. Déré L. ChabiNah a également remercié le chef de l’Etat, Patrice Talon pour les réformes entreprises dans le secteur agricole.  Pour le maire de la Commune de Natitingou, le geste posé à travers cet évènement est une invite à l’effort soutenu pour une plus grande productivité au sein des organisations de producteurs et ce, à travers le respect des itinéraires techniques et une meilleure appropriation des innovations dans la conduite des exploitations agricoles en vue, soutient-il, de l’amélioration des revenus distribués aux producteurs dans les Communes afin que progressivement la misère recule.

 Hervé M. Yotto

(Br Atacora-Donga)