Spread the love
karité
Le karité a de beaux jours sous Talon

La diversification des filières agricoles est une préoccupation permanente pour le président Patrice Talon et son gouvernement. C’est dans cette perspective que le conseil des ministres du 06 septembre 2017 a fixé le prix des amandes de karité.

100 francs Cfa le kilogramme, c’est le prix de cession des amandes de karité pour la campagne de commercialisation 2017-2018. Cette décision du gouvernement vient entériner les propositions faites par la commission permanente d’approvisionnement en facteurs de production, de commercialisation des produits Agricoles et du commerce général. En effet, cette décision vise à accompagner et encourager les acteurs du secteur à plus de détermination et d’engagement. Elle participera, à coup sûr, à l’observance des conditions optimales de traitement et de stockage afin d’avoir un produit de qualité. Avec cette mesure, il n’y a l’ombre d’aucun doute que la filière se portera mieux comme c’est le cas au niveau des filières coton et cajou. Ce faisant, la filière amande de karité apportera désormais de la plus-value au secteur agricole.
La diversité agricole prônée par le président Patrice Talon n’est pas un vain mot. Cet engagement qu’il a pris devant le peuple béninois est une réalité. En effet, depuis son accession au pouvoir, plusieurs filières agricoles ont reçu l’attention du gouvernement. De la filière coton à l’ananas en passant par le cajou, assez de ressources financières ont été mises à al disposition de ces filières  de façon méthodique. Ce qui fait que les résultats sont au rendez-vous. La preuve que Patrice Talon connait le secteur agricole et qu’il faut absolument lui faire confiance. Tous les acteurs du secteur agricole jubilent et promettent de redoubler d’ardeur afin que les résultats soient davantage au rendez-vous. Là-dessus, le gouvernement n’entend pas s’arrêter en si bon chemin afin de faire du Bénin un grand pays agricole. A cet effet, l’engagement de Talon est sans faille.
 
Armel Nelson Avadémey