Spread the love
reboisement1_0Le Bénin, à l’instar de la communauté internationale, a célébré la Journée mondiale de l’Environnement  lundi 05 juin 2017.  Une journée qui coïncide avec la Journée de reboisement inter-forces. Pour la circonstance, des plants de cocotier ont été mis en terre par les forces militaires et paramilitaires le long de la plage de Fidjrossè à Cotonou.
Initiée depuis 2012 par le gouvernement à l’endroit des hommes en uniformes, la Journée de reboisement inter-forces a pour objectif selon le chef d’Etat-major général des armées, Laurent Amoussou, de donner plus de visibilité à la sécurité environnementale. Cette journée qui consiste à unir toutes les forces armées pour la sauvegarde de l’environnement est placée autour du thème «Rapprocher l’homme de la nature. Un thème qui invite, selon Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du développement durable, à prendre conscience de l’environnement. Pour lui, la 56ème Journée mondiale de l’environnement a, entre autres, pour objectifs de donner un visage humain aux problèmes environnementaux. Après avoir souhaité que l’initiative de reboisement inter-forces prenne de l’ampleur sur toute l’étendue du territoire national, Didier Tonato a fait observer qu’en plus de la mise en terre des plants, il est aussi prévu une séance de sensibilisation sur la préservation de l’environnement. Pour donner le top de cette opération, des plants officiels ont été mis en terre respectivement par le ministre du Cadre de vie et du développement durable, le préfet du Littoral, le chef d’Etat-major général des armées et le représentant résident du système des Nations-Unies. Outre Cotonou, des sites ont été retenus sur l’étendue du territoire national pour le reboisement inter-forces.
 
Odi I. Aïtchédji
(Coll)