Spread the love
eric-et-golou
Le dénuement du duel entre Eric Houndété et Emmanuel Golou sera connu bientôt

Alors que le nom du candidat unique de l’Union fait la Nation est très attendu, certaines informations attribuent à Eric Houndété la victoire au détriment de Emmanuel Golou. Selon nos informations, il s’agit d’un montage grotesque dont le but est de tripatouiller les résultats du processus.

L’Union fait la Nation, considérée comme le plus grand regroupement de l’opposition, s’apprête à dévoiler le nom de son candidat à l’élection présidentielle de février 2016. Qui de Emmanuel Golou ou de Eric Houndété sera alors désigné pour porter cette lourde charge? L’opinion publique sera située dans les jours à venir. Ce choix qui devrait être connu depuis, a été retardé par un évènement dont personne ne doute de son caractère important. Il s’agit des obsèques du général-président, Mathieu Kérékou. La célébration de ces obsèques qui a commencé en début de cette semaine se poursuivra jusqu’à samedi, voire au-delà. Pour un évènement de cette nature, il est de notoriété publique qu’il suscite un intérêt chez les populations et l’Union fait la Nation ne veut pas prendre le risque d’annoncer le nom du candidat dans un tel contexte qui ne garantirait pas une bonne visibilité à son activité. Rien ne doit être su avant les obsèques. D’où vient alors cette rumeur qui se répand depuis 48 heures, indiquant que l’Union fait la Nation a choisi Eric Houndété au détriment de Emmanuel Golou ? Seuls ceux qui sont derrière cette entreprise pourraient y répondre. Il s’agit d’un montage grotesque qui vise à désinformer l’opinion publique. Une telle communication est malveillante et gênante pour la cohésion de l’Union. Si elle est téléguidée par l’un des candidats, l’acte relève d’une bassesse et ne saurait en aucun cas remettre en cause les résultats issus du processus. Bien plus, cette insinuation aussi curieuse qu’elle puisse paraître, anime une adversité entre les partisans des deux candidats. Cela risque de créer une profonde fracture au sein de l’Union. La nouvelle selon laquelle le choix a été porté sur Eric Houndété est une stratégie contre-productive et totalement mal pensée. On ne sait pas encore qui sera désigné. Les partisans du premier vice-président de l’Assemblée nationale sont allés trop vite en besogne. Il n’en fallait pas, car, la délibération n’est pas encore intervenue. Pour ce que l’on sait, les deux candidats ont fini de défendre leur dossier. Tous les regards sont désormais tournés vers le comité mis en place   pour examiner les dossiers de candidature. Emmanuel Golou reste en lice, tout comme Eric Houndété. Le premier est sans doute serein, le second un peu pressé. En dehors des deux, l’Union n’a pas encore écarté une candidature à l’externe. Elle a même entrepris d’examiner les dossiers des candidats qu’elle juge probables à soutenir. Elle a écouté cinq personnalités en course pour le fauteuil de la Marina. Le joker peut bien sortir de ce lot composé entre autres de Patrice Talon, Sébastien Ajavon, Pascal Irenée Koupaki.

 Fidèle Nanga