Spread the love

Zemidjan-de-ParakouLes conducteurs de taxi moto arrêtés par la Police de Parakou vendredi dernier  séjournent depuis hier à la prison civile de la ville. Leur nombre varie entre sept et huit selon les sources. Mais une chose est sure, au terme de leur garde à vue de 72 heures, ils ont été présentés dans la soirée d’hier lundi au Procureur de la république avant d’être déférés à la maison d’arrêt où ils vont séjourner, en attendant leur jugement. Le parquet a requis contre eux les accusations de jets de pierres contre la Police et de dégradation de biens publics. Vendredi dernier des dizaines de Taxi-Moto et certains citoyens de Parakou avaient pris à partie les forces de l’ordre qui procédaient au contrôle du port de casque chez les motocyclistes. Dans leur colère, ils ont brulé des pneus à des carrefours, bloquant du coup la circulation sur des heures. Ils étaient même prêts à en découdre avec la Police.