Spread the love

         On vous l’vait bien dit, le docteur de TCHAOUROU nous marquera pour longtemps. Il nous a tant habitués à ce que mon petit neveu Eric HOUNDETE-les -Questions -Orales-Au-Gouvernement appelle AFLELEGAN (le toc), qu’il y a indubitablement certains parmi vous mes neveux et nièces, qui ont encore quelques difficultés compréhensibles, à apprécier des originaux. Ainsi pour ceux-là hier, après la prestation réglée comme du papier à musique et trop dense pour la petite demi- heure de mon neveu TALON, la question était de savoir pourquoi il a été aussi bref.

           Il est vrai que notre YINWE national, juste pour ouvrir et inaugurer un robinet, nous inflige parfois un minimum de 30 minutes de discours debout. Et puis, c’est toujours un pot pourri qui va des micro-finances, de l’eau, de BAN KI MOON qui veut le décorer pour l’eau qu’il ouvre, du coton etc. Alors, forcement, un discours ou précisément un entretien aussi court sans fioriture, ni coq l’âne, ni promesse démagogique, ne peut que perturber certains parmi nous à qui le délestage sauvage revenu dans l’indifférence stoïque générale et fatiguée a permis de suivre mon neveu TALON avant hier.

       J’avoue que moi-même, je voudrais que la prochaine fois, il puisse trouver le temps de dire ce qu’il compte faire s’il était effectivement candidat comme cela se murmure pour diminuer le prix du Sodabi !

         Ce qui m’intéresse dans l’entretien haut de gamme, comme dirait le beauf national en rupture de ban, c’est l’envie de l’exilé de travailler ou de faire travailler à ce qu’il n’y ait plus de président à la YINWE « exileur » patenté fabricateur de HOLO, inspirateur de fous du roi, de klaxon de Piii-pan etc.

         En tout cas, en attendant qu’il revienne préciser ses intentions, si lui président, pour paraphraser l’ex-copain de Valérie TRIWELLER, certainement que les gens ne vont plus voler comme si le pays allait fermer, lui président, ces impertinents journalistes étrangers n’auront plus l’opportunité de se gausser des costumes bleus ou jaunes fluorescents de notre chef d’Etat, lui Président, on ne construira pas des usines de transformation de tomates, d’orange qu’on a jamais démarrées où depuis leurs inaugurations faites par le chef de l’Etat, après les avoir visitées cinq fois lors de leurs constructions, ne prospèrent que des lézards et les herbes !

         Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes qui soient toutes BEHH de MALANVILLE à DASSA. Tout le pays a vécu de façon MEUHH depuis bientôt dix ans !
Ne pleurez pas les enfants… A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA