Spread the love

soumanou djembaA peine commencée la rentrée des classes enregistre son premier mouvement d’humeur au Collège d’enseignement général de Goho à Abomey. Les professeurs vacataires, mécontents du directeur de l’établissement, ont organisé une marche de protestation le mercredi 07octobre dernier pour alerter l’opinion publique. Partis du Ceg/Goho, ils ont scandé divers slogans pour inviter les autorités à sauver l’éducation béninoise par le renforcement de leur capacité et leur situation de sédentarisation. A la Direction départementale de l’enseignement secondaire, leur point de chute, ils ont, à travers leur porte-parole, expliqué les raisons qui ont motivé leur descente dans la rue. A les entendre, le directeur incriminé tue le système de par sa mauvaise conduite. Après avoir exhorté les manifestants au calme et à la sérénité, le Directeur départemental de l’enseignement secondaire, Martin Agnidé Idohou, leur a rappelé les mesures déjà prises par sa direction pour quadriller le recrutement des enseignants vacataires. Par une note de service, il avait demandé aux chefs d’établissement de respecter les textes régissant le recrutement des vacataires et d’éviter leur rançonnement. Malgré ces rappels à l’ordre, certains directeurs persistent dans leur sale besogne de rançonnement des professeurs vacataires. Une pratique qui laisse des impacts négatifs sur les résultats des examens de fin d’année. Vivement que le ministre prenne ses responsabilités pour mettre fin à ces déviances.

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Zou-Collines)