Spread the love

police republicaineLe Bénin a commémoré son 58ème anniversaire d’indépendance hier 1er août 2018. Pour la circonstance, 3573 militaires y compris le personnel de sécurité, ont réaffirmé avec élégance, leur engagement à défendre et à servir la patrie à travers un défilé militaire et paramilitaire qui s’est déroulé à la place de l’Etoile rouge en présence du chef de l’Etat et de ses invités.

3573 militaires avec 80 véhicules ont été déployés par les forces de sécurité et de défense sur le théâtre pour le défilé militaire et paramilitaire. A cet effet, la place de l’Etoile rouge a vibré aux couleurs et aux sons du Bénin. Deux temps forts, à savoir le défilé pédestre et le défilé motorisé ont marqué cet événement. Avant le défilé pédestre ouvert par le détachement des Anciens combattants et clôturé par les Forces aériennes sous les balades musicales du Carroussel musique de l’armée de terre et de la musique de la Police républicaine, il y a eu le passage du Commandant des troupes, le drapeau national et sa garde et le carré des Officiers supérieurs. Pour ce qui concerne le défilé motorisé, il a été lancé par l’armée de terre, suivie de la Police républicaine, du 1er bataillon du train, du 1er bataillon d’intervention motorisée, du 1er groupement blindé, du 1er bataillon du génie et du groupement national des sapeurs-pompiers. Mais avant, l’Escadron de musique de l’armée de terre, sous le commandement de l’Adjudant-chef Bakpé, a exécuté un carrousel composé de trois (03) figures à savoir : la jarre trouée, le nombre 58 et le drapeau national sous la reprise du tire ’’Joyeux anniversaire’’ de Gnonas Pédro.

Odi I. Aïtchédji

Police républicaine, la grande attraction

 Premier défilé de la Police républicaine après la fusion de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale. La fête nationale a permis aux éléments de Nazaire Hounnonkpè de séduire le public. Des officiels aux curieux qui ont effectué le déplacement de la place de l’Etoile rouge pour vivre en live le défilé militaire et paramilitaire, en passant par les hommes des médias, tous ont été éblouis par la nouvelle tenue de la Police républicaine. Nombreux sont, en effet, les Béninois qui s’impatientaient de découvrir la nouvelle tenue de la Police républicaine. Dans la forme, il y a eu un changement. C’est une tenue camouflée baptisée Camo mao, dédiée au maintien d’ordre.

 O.  I. A.

Les artistes béninois célébrés

Contrairement aux années antérieures, le défilé militaire et paramilitaire a été effectué cette année sous les airs des chansons populaires des artistes béninois. Que cela soit le Carroussel musique de l’armée de terre ou de la Police républicaine, elles ont repris des titres de Poly Rythmo, Gnonnas Pédro, Sagbohan Danialou, Zouley Sangaré et autres. Ce qui a permis à l’assistance de soutenir les forces de sécurité et de défense en reprenant en chœur les morceaux exécutés par les groupes de musique qui ont animé le défilé.

 O.  I. A.

Un défilé éprouvant pour les anciens combattants

A l’instar des forces de défense et assimilées, les Anciens combattants ont également participé aux manifestations officielles sanctionnant le 1er août 2018. A cet effet, ils ont investi très tôt le site du défilé et sont disposés suivant le protocole mis en place par le comité directeur d’organisation du défilé. Sans surprise, ils ont présenté un visage qui reste collé à leur appellation. Alors que certains ont porté des képis de l’époque coloniale, d’autres ont porté des bérets aussi vieux qu’eux. Même le drapeau et les gans portés par le chef de peloton ont pris de l’âge. Malgré toute leur volonté de témoigner leur attachement aux vertus militaires, ils n’ont pas pu effectuer convenablement le défilé du fait du poids de leur âge.

 O.  I. A.