Spread the love
Martin-Zinzindohoue
Martin Zinzindohoué au cours de l’une de ses conférences

Les travailleurs étaient à l’honneur mardi 1er mai 2018.  Dans le département du Zou, cette célébration n’est pas passée inaperçue. Au lieu de se verser dans les réjouissances populaires comme certains, le Secrétaire général du Syndicat national des fonctionnaires territoriaux du Bénin (Sg/Synafoteb), Martin Zinzindohoué,  a initié une journée de réflexion au profit de ses syndiqués  de la Commune de Bohicon

« Droits et devoirs du travailleur», c’est le thème autour de la journée de réflexion initiée par Matin Zinzindohoué au profit de ses syndiqués. Justifiant cette option, il a fait remarquer que les travailleurs, parce qu’ils méconnaissent les textes ont peur de réclamer leurs droits.   A l’entame, le conférencier, après avoir fait l’historique de cette journée dédiée aux travailleurs du monde entier au prix de hautes luttes, a indiqué qu’elle ne devrait pas être une occasion de fête, mais plutôt une journée de méditation, de bilan de la lutte syndicale et de renforcement de capacités des militants à la base. L’ayant compris, l’artisan incontesté de la loi 2015-19 portant statut général des agents permanents de la fonction publique, a entretenu ses militants de Bohicon sur leurs devoirs sans occulter leurs droits. Par rapport aux  obligations, il a rappelé que le salarié est tenu d’exécuter non seulement les obligations fixées par son contrat de travail, mais aussi celles résultant des dispositions légales. « L’exécution consciencieuse du travail fourni par l’employeur est la principale obligation découlant du contrat de travail. Elle n’est en fait que la contrepartie du salaire versée par l’employeur au salarié. Cette exécution consciencieuse suppose que le salarié adopte un comportement de nature à éviter les erreurs ou négligences répétées. En vertu de cette obligation, le salarié ne peut consommer des substances de nature à nuire à son travail (alcool, drogue etc.), doit prendre soin du matériel qu’on lui confie, suivre les instructions données… Le lien de subordination qui lie l’employeur au salarié impose à ce dernier de respecter la discipline et les directives de ses supérieurs hiérarchiques. Il doit également se soumettre aux clauses du règlement intérieur qui lui sont opposables de plein droit. Le salarié est, par ailleurs, redevable d’un devoir de loyauté.» a-t-il laissé entendre. Ainsi, Martin Zinzindohoué a invité ses militants au respect de leurs obligations vis-à-vis de leurs employeurs avant de prétendre réclamer leurs droits.

 Pascal Toffodji

(Coll. Br Zou-Collines)