Spread the love
journée africaine
Les officiels à l’ouverture de la journée

Le Bénin, comme bon nombre de pays du continent, a célébré le 1er novembre 2018, la Journée africaine de la jeunesse. Le Ministère du tourisme, de la culture et des sports à travers sa direction de la jeunesse, des loisirs et de la vie associative, a organisé un atelier de 4 jours au profit des jeunes afin qu’ils réfléchissent sur l’éradication de la corruption dans nos sociétés. Le lancement officiel a eu lieu, le mercredi 31 octobre 2018, à l’Infosec à Cotonou. « Faire entendre la voix des jeunes dans la lutte contre la corruption en Afrique » est le thème autour duquel a été célébré ladite Journée. Selon le Directeur de la jeunesse, des loisirs et de la vie associative, Smith Hermann Ahouandjinou, qui a procédé à l’ouverture des travaux au nom du ministre Oswald Homéky, les jeunes ont un rôle primordial dans la réflexion pour l’éradication de la corruption. « Les jeunes constituent le pilier du présent et l’espoir de demain. Ils doivent être davantage consultés, impliqués et responsabilisés », a-t-il fait savoir. Quant à la représentante des jeunes, Esther Djossa, porte-parole mondiale du Parlement francophone des jeunes, elle a fait savoir que cet atelier est une occasion de riches discussions afin de formuler des recommandations pour l’éradication de la corruption. Les jeunes, au cours de cet atelier, bénéficieront aussi de l’expérience de leurs aînés politiques et de la société civile à travers l’animation de plusieurs communications.

DC (Coll)