Spread the love

yaya_aboubakr[1]Le Bénin a célébré le 08 décembre 2015 la journée nationale de lutte contre la corruption. Les manifestations officielles ont été organisées par l’Autorité nationale de lutte contre la corruption. C’était à la salle de conférence de la direction générale des impôts et des domaines.

Prévu pour démarrer à 09h00, c’est finalement à 10h40 que les manifestations officielles rentrant dans le cadre de la célébration de la journée nationale de lutte contre la corruption ont démarré.. En rappelant le thème de la journée de cette année qui est « Administration béninoise et lutte contre l’impunité : Etats des lieux et perspectives », le président de cette Institution, Guy Ogoubiyi, a insisté sur les maux qui empêchent l’administration béninoise d’être à l’abri de la corruption. On peut citer en autres : le non-respect des textes, l’impunité, l’absence de manuel de procédures et l’utilisation abusive des moyens de l’Etat. Il a pour finir inviter chaque béninois à jouer le rôle qui lui est dévolu dans l’administration avec équité responsabilité.

Le ministre de la fonction publique du travail et de la réforme institutionnelle, Aboubacar Yaya, représentant le gouvernement a, quant à lui salué les efforts de l’Anlc et des Osc qui accompagnent le gouvernement dans ses efforts de lutte contre la corruption. Il a rappelé les actions menées depuis 2006 par le président Yayi Boni afin d’éradiquer ce phénomène. Entre autres, il a cité la marche verte contre la corruption , l’institution par décret n° 2006-773 du 31 décembre 2006 de la journée du 08 décembre comme journée nationale de lutte contre la corruption, la promulgation de la loi n°2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes. « Je voudrais espérer que les échanges et réflexions de cette dixième édition déboucheront sur des propositions dont la mise en œuvre permettra d’induire des changements de mentalité et de comportement aux fins de l’émergence de Béninois de type nouveau », a-t-il souligné.

Nelson Avadémey