Spread the love
Poly_bandeau
Le groupe Poly-rythmo commémore ses 50 ans

Le groupe Poly-rythmo en collaboration avec le ministère de la culture, a dévoilé le projet de commémoration du cinquantenaire de l’Orchestre. Cela, à travers une conférence de presse qui a eu lieu mardi 22 mai 2018 à Cotonou.

1968-2018 ! Cela fait exactement 50 ans que l’Orchestre Poly-rythmo a commencé par égayer les adeptes des bonnes sonorités. Trois raisons fondamentales justifient le fait que l’anniversaire soit célébré avec faste. Il s’agit primo, de sauvegarder et de valoriser la mémoire musicale de cet orchestre, qui constitue un patrimoine  culturel à transmettre aux générations futures. Secundo, il s’agira de démontrer à la jeune génération de musiciens que seul le travail et la persévérance sont les sources et le secret de la réussite. Tertio, permettre aux membres de cet orchestre de transmettre le flambeau aux jeunes générations à travers la formation et le partage d’expériences. A cet effet, un projet de commémoration qui s’étend sur toute l’année 2018, a été concocté par les organisateurs pour rendre hommage au groupe « Le Tout-puisant Poly-rythmo de Cotonou ». Ainsi, plusieurs réalisations ont été prévues. Entre autres, il y a la construction d’un espace multimédia fonctionnel de formation à la musique, une exposition des grandes photos de succès de l’orchestre, la réalisation d’un coffret CD contenant quinze titres d’un nouvel album du cinquantenaire. Egalement, des tournées sont projetées à l’intérieur comme l’extérieur du Bénin pour valoriser et rendre hommage à ce mythique groupe. A en croire le président du Comité d’organisation, Sessi Tonoukouin, l’événement mérite d’être célébré. « Un concert public sera organisé le 1er août 2018 à Cotonou, puis dans les douze chefs-lieux des départements du Bénin avant que les manifestations ne soient clôturées par un géant concert en décembre avec à la clé plusieurs groupes et artistes qui ont à peu près les mêmes années de carrière musicale dont en tête Manu Dibango », a-t-il déclaré. Au tour du porte-parole de l’Orchestre, Vincent Ahéhéhinnou, de remercier le ministre de la culture, Oswald Homéky, pour son accompagnement et les autres sponsors qui se sont déjà positionnés sur l’événement. « La fête vient de commencer, et la première entrée sur scène est prévue pour le 31 juillet 2018 par un concert privé » a-t-il indiqué.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)