Spread the love
Alougbine Dine
Alougbine Dine démontre l’importance des contes

L’association « Mémoires d’Afrique » célèbre le 14 août prochain la 11ème édition de « La nuit des contes » et la 7ème Journée du patrimoine immatériel. En prélude  à ces événements, les organisateurs étaient face à la presse mercredi 10 août au siège du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) pour expliquer les grandes orientations de ces deux célébrations.

Le président de l’association « Mémoires d’Afrique » Geraldo Gomez a officiellement lancé la 11ème édition de « La nuit des contes » et la 7ème Journée du patrimoine immatériel. Accompagné du directeur de l’Ecole internationale de théâtre du Bénin Alougbine Dine, il a démontré le rôle du théâtre dans le développement des nations. Pour Alougbine Dine, le théâtre est un acte citoyen qui forge la démocratie par le dialogue, transcende pas l’esthétique les limites de la compréhension et donne de meilleurs sens à la liberté. Tout en montant l’importance de « La nuit des contes » qui vise à faire perdurer l’âme des contes à travers les populations, Alougbine Dine fait remarquer que le conte est de plus en plus marginalisé à cause du développement vertigineux de la science et de la technique. La célébration de « La nuit des contes » devra permettre aux jeunes générations de s’approprier cet art, explique-t-il. L’événement sera célébré le dimanche 14 août dans 25 localités du Bénin sous le thème « Perspectives de l’économie créative au Bénin : regards sur notre patrimoine immatériel ». La Journée du patrimoine immatériel qui sera célébrée le même jour est,  quant à elle, une journée nationale instituée par le gouvernement béninois depuis  2010. Il est bon d’indiquer que l’association Mémoires d’Afrique a été fondée en 1998 par Israël Mensah avec l’appui de Mgr Isidore de Souza, pour la préservation et la promotion des cultures africaines.

J.T (stag)