Spread the love
Yayihougbedilehady
Les leaders de Fcbe, Rb-Rp, Prd, Un et Soleil doivent compléter des pièces pour régulariser les dossiers

Les Fcbe ne sont pas les seules en difficulté à la Commission électorale nationale autonome (Céna). Même les grands partis et alliances de partis de l’opposition ont des soucis à se faire. Les listes Rb-Rp, Prd, Soleil, Un ont été épinglées lors de l’étude des dossiers de candidatures. Même si à leur niveau, les irrégularités constatées peuvent être rapidement corrigées, c’est une situation qui ouvre une nouvelle porte aux Fcbe en attente de voir de nouvelles modifications introduites sur leur liste.

On annonce depuis hier de nouveaux bouleversements sur la liste des Fcbe. Ces changements exigés par le chef de l’Etat portent sur l’ordre de présentation des candidats dans certaines régions, dont les 1ère , 11ème , 22ème circonscriptions électorales où les candidats et les militants sont à couteaux tirés. Face à plusieurs cas de mécontentements, le président de la République a instruit ses affidés afin qu’ils interviennent auprès de la Céna pour opérer quelques modifications. Dans un contexte où la Céna elle-même a invité les partis et alliances de partis à se présenter à son siège hier pour retirer leur récépissé définitif, les préoccupations des Fcbe étaient devenus un casse-tête, surtout pour le président Emmanuel Tiando. Comment satisfaire les Fcbe sans faire de la discrimination ? La réponse viendra sans doute d’un imbroglio qui s’est révélé. Les changements à opérer pour le compte des Fcbe ne sont pas les seuls problèmes que la Céna est appelée à gérer hors délai. De sources concordantes, on apprend que les plus grandes alliances et formations politiques ne sont pas à jour dans la constitution des dossiers des candidats qu’elles ont présentés. Mêmes les listes supposées être confectionnées avec assez de précautions sont en souffrance. Ainsi, de la liste de la Renaissance du Bénin-Réveil patriotique (Rb-Rp) de Léhady Soglo et Janvier Yaouédéou, à celle de l’Union fait la Nation (Un) de Bruno Amoussou, en passant par celles de Soleil de Sacca Lafia et du Parti du renouveau démocratique (Prd) de Me Adrien Houngbédji, il y a des choses à revoir. Casier judiciaire datant de plus de trois mois, défaut de certificat de nationalité ou de sa non conformité, le non respect de l’âge requis, des pièces non légalisées sont autant d’irrégularités découvertes dans les dossiers de candidatures. L’ampleur de la situation varie certes d’une liste à une autre, mais force est de se rendre compte que, même l’opposition est en difficulté. Les Fcbe ne peuvent que s’en donner à cœur joie. Quant à la Cena, elle n’aura plus à tergiverser avant de prendre en compte les modifications des Fcbe. Car, l’opposition dont on juge les problèmes assez mineurs comparativement aux Fcbe qui ont de gros ennuis de positionnement, offre une formidable occasion   à la Cena de donner suites aux modifications souhaitées par le leader des Fcbe. Dans cette perspective, les responsables de   l’opposition et du Pouvoir en place sont déjà invités au plus tard ce jour à 12 heures pour procéder aux corrections et modifications. L’ambiance à la Cena sera sans doute particulière d’autant plus que les chemins des uns et des autres risquent de se croiser dans les locaux de l’Institution. A partir d’aujourd’hui tout sera clair, si la Céna le veut. Huit jours après les déclarations de candidatures,   elle est tenue par la loi de rendre publique la liste des candidats retenus. C’est un dispositif de l’article 45 du code électoral.

Fidèle Nanga