Spread the love
Jean-Claude-Houssou
Jean-Claude Houssou a donné le top des travaux

72 heures après la signature du contrat avec le consortium Bwsc-Mdt, le ministre en charge de l’Energie, Dona Jean-Claude a procédé au lancement des travaux de construction de la première Centrale thermique du Bénin. C’était à l’occasion d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée, vendredi 29 septembre 2017, à Maria-Gléta 2.

Après la signature du contrat avec le consortium Bwsc-Mdt, le ministre en charge de l’Energie, Dona Jean-Claude, a procédé à l’ouverture officielle du site de Maria-Gléta 2 qui matérialise le lancement des travaux de construction de la centrale thermique à moteur dual fuel de 120 Mw extensible à 400Mw. «Le Bénin écrit une belle page de l’histoire», a déclaré Dona Jean-Claude Houssou, ministre en charge de l’Energie. Selon lui, le gouvernement du Nouveau départ pose des actes et non des pierres. Ceci, pour exprimer toute sa joie après la concrétisation du rêve du président Patrice Talon qui tient à la réalisation de ce projet phare du programme d’actions du gouvernement. «Comme le dit souvent le Chef de l’Etat, l’énergie électrique doit devenir le sang qui coule dans les veines des Béninois. Plus jamais le Bénin ne sera dans le noir», a fait observer Dona Jean-Claude. Cette ambition du gouvernement est partagée par le Conseil communal d’Abomey-Calavi. Le premier responsable de la ville, Georges Bada, ainsi que le chef d’arrondissement de Togba et le préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, ont salué cet acte du gouvernement Talon.  Par ailleurs, le ministre en charge de l’Energie, a annoncé les mesures d’accompagnement de ce projet notamment : le pavage de la voie d’accès au site, la construction de 25 salles de classe, d’une infirmerie au Ceg Houèto, l’installation de 25 km de ligne électrique etc. Sans oublier le renforcement de la sécurité dans la localité.  Pour sa part, Martin Kok, représentant du Consortium Bwsc-Mdt, l’entreprise en charge de la réalisation du projet, a d’abord salué l’esprit visionnaire du chef de l’Etat avant d’indiquer que cette centrale thermique de dernière génération permettra au Bénin de moderniser son réseau électrique, et surtout de redéfinir sa capacité technique en la matière. Le directeur général de la Sbee, Laurent Tossou, a pour sa part, rappelé les caractéristiques du projet. Selon lui, la nouvelle centrale thermique de 120 Mégawatt extensible à 400 sera toujours construite sur un domaine de 20 hectares qui a coûté 3,7 milliards FCfa à l’État béninois. Evalué à 106, 880 milliards de francs Cfa,  le projet est financé par la Banque Islamique de Développement, la Banque ouest-africaine de développement, la Bidc et une contrepartie de l’Etat Béninois.
 
Odi I. Aïtchédji