Spread the love
dada-gandjègni-savalou
Le nouveau roi de Savalou intronisé

Le trône du palais royal de Savalou vacant depuis quelques mois a été pourvu. C’était le vendredi 05juin 2015 à la faveur d’une cérémonie d’intronisation du nouveau souverain qui s’est déroulée sur l’esplanade du palais royal. Plusieurs personnalités politiques et religieuses y ont pris part.

Sèvègni Gbaguidi, désigné par le collège des sages de la collectivité Goungnisso pour succéder à feu Dada Tossoh Gbaguidi XIII a été officiellement intronisé à la grande satisfaction des filles et fils de Savalou. Petit fils de Goumoan, le 9ème roi de Savalou (1901-1928), Sèvègni Gbaguidi règne sous le nom fort de Dada Gandjègni Ahoyo Gbaguidi XIV. Mais pour en arrivée là, il a fallu plusieurs jours de préparation. Comme l’exige la tradition, explique un dignitaire de la cour, le candidat prétendant au trône est d’abord désigné par le collège électoral des sages. Ensuite, on procède à la consultation de l’oracle qui débouche sur le choix de la date de l’intronisation. « Avant, la succession intervient trois ans après la mort de l’ancien roi. Mais aujourd’hui, le temps a évolué et les choses ont changé », a-t-il fait remarquer. A une semaine de la sortie officielle du nouveau roi, le prétendant est mis au couvant pour la préparation morale, spirituelle et psychologique. Après avoir passé toutes ces étapes, Dada Gandjègni Ahoyo Gbaguidi XIV, dans sa tenue d’apparat, est apparu au grand jour sous les ovations nourries du public en liesse populaire. Panégyriques claniques, chants, danses et salutation ont été les moments forts de cette intronisation qui apparaît comme une délivrance du peuple de Savalou. Suite aux différents rituels liés à une telle célébration, le nouveau roi a esquissé publiquement des pas de danse aux sons du rythme houngan comme pour sonner la mobilisation de tous les fils de Savalou autour de lui afin qu’ils l’aident à assumer sa fonction dans la paix et dans l’unité. Tel est aussi le souhait de ses sujets qui ne demandent pas mieux. Les personnalités qui se sont succédée au pupitre, ont magnifié les qualités intrinsèques qu’incarne l’intronisé qui, selon eux, a la capacité nécessaire pour conduire la barque.

Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)