Spread the love
lucien-k.
Le ministre Lucien Kokou lançant les épreuves à Lalo

Le Certificat d’études primaires (Cep) 2017 a effectivement démarré sur tout le territoire national le mardi 27 juin 2017. Le lancement officiel de la phase écrite dudit examen a été fait dans la Commune de Lalo, département du Couffo, par le ministre Lucien Kokou assurant l’intérim de son collègue des enseignements maternel et primaire. 

Les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) planchent depuis le mardi dernier. Les épreuves écrites ont été lancées officiellement dans le Couffo, à l’Ecole primaire publique centre de Lalo. Donnant le top des compositions, le ministre de l’Enseignement secondaire, Lucien Kokou, assurant l’intérim de son collègue du primaire, a confié qu’il y a 241 598 candidats dont 113 124 filles répartis dans 744 centres qui sont allés à l’assaut de ce diplôme. Il a précisé que ce dernier a été organisé après le Bepc et le Bac pour permettre aux enseignants de disposer d’assez de temps pour bien encadrer les enfants avant cette joute. Il a saisi l’occasion pour opiner sur le choix de la Commune de Lalo pour abriter le lancement de cet examen. Pour lui, le gouvernement a opéré ce choix afin d’encourager tous les candidats, y compris les enseignants et les parents d’élèves, à relever le défi du fort taux de réussite dans le département du Couffo. « L’enjeu est grand. Toutes les dispositions ont été prises pour que tout se déroule bien. Lalo était en queue de peloton. Nous avons opéré ce choix pour motiver les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes », a-t-il confié. Par rapport aux sanctions à infliger aux directeurs d’école qui vont enregistrer un taux zéro à l’issue de cet examen, le ministre Lucien Kokou a indiqué que le gouvernement avisera au moment opportun. Egalement, il a indiqué que la Direction des examens et concours a pris des dispositions pour mettre à la disposition de tous les centres d’examen des matériels et outils de sports.
 Le maire Togbédji rassure les candidats à Klouékanmè
 Le maire de Klouékanmè Togbédji Honfin a, au cours de sa visite dans les centres d’examen, donné des conseils pratiques aux candidats afin que ceux-ci n’aient pas peur devant les épreuves. Après le lancement, il a fait un tour dans les centres d’Adjahonmè 2, de Djoto, de Kédji, de Tchikpé et d’Ahogbèya où aucun incident majeur n’a été enregistré. Il s’est réjoui du déroulement de l’examen dans sa Commune. Il a invité les parents d’élèves à bien prendre soin de leurs enfants afin que ceux-ci ne s’absentent pas, car plusieurs cas d’absence ont été observés dans les centres visités. Signalons que le département du Couffo a enregistré cette année 13 751 candidats dont 5 044 filles qui composent dans 63 centres d’examen répartis dans 395 salles dans le département du Couffo.
 
Claude Ahovè et
Cocou Hounkpè
 (Br Mono-Couffo