Spread the love

Copie de Lancement Cep 2019Les apprenants en quête de leur premier diplôme scolaire affrontent depuis le mardi 11 juin 2019, les épreuves du Certificat d’études primaires session de juin 2019. Le lancement officiel de cet examen a été fait par le ministre de l’Enseignement maternel et primaire, Karimou Salimane, au centre d’examen de l’école primaire de Tchanhoun-Cossi dans la commune de Matéri. Au total 219241 candidats composent dans 764 centres.

11 703 candidats testent leurs connaissances dans l’Atacora

L’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de 2019 se déroule depuis hier mardi 11 juin 2019 avec 11 703 candidats inscrits dans le département de l’Atacora. C’est dans ce département du nord Bénin plus précisément à Tchanhoun-Cossi dans la Commune de Matéri que le ministre des Enseignements maternel et primaire, Karimou Salimane a officiellement lancé les épreuves écrites, orales et sportives du Cep. Dans le département de l’Atacora, 11 703 candidats dont 5 147 filles et 6 556 garçons sont inscrits et repartis dans 51 centres d’examen et 343 salles de composition. Un effectif de  54 chefs centres et 686 surveillants de salles ont la lourde charge d’assurer le bon déroulement de l’examen. La Commune de Natitingou compte 2 412 candidats dont 1170 filles et 1242 garçons inscrits pour occuper les 71 salles de composition retenues dans 6 centres d’examen. Ils composent sous la surveillance de 142 enseignants et 8 chefs centres. A Matéri, 1 790 candidats dont 737 filles et 1053 garçons sont inscrits. Le centre d’examen du complexe scolaire de Tchanhoun-Cossi, les candidats inscrits sont au nombre de 134 dont  56 filles et 78 garçons. 11 absences ont été enregistrées dans ce centre d’examen.

 Hervé M. Yotto

(Br Atacora-Donga)

Les autorités se réjouissent du bon déroulement de l’examen dans le Mono

L’examen du Certificat d’études primaires (Cep) a bien démarré mardi 11 juin 2019 sur le territoire national. Si dans le Couffo, c’est Aplahoué qui a abrite le lancement de la phase écrite, dans le département du Mono, c’est l’école urbaine centre de Comè qui a servi de cadre à celui de la phase écrite. Au lancement des épreuves, le premier responsable du département du Mono, Komlan Sèna Sèdzro Zinsou a prodigué de bons conseils aux candidats. Tout en se réjouissant de la bonne ambiance qui a régné tout au long de l’année académique, il a demandé aux candidats de bien lire les épreuves avant de les traiter. « C’est une grande joie qui m’anime après une année apaisée. Je salue la détermination du chef de l »Etat  qui a contribué pour ça. Je voudrais que les candidats travaillent afin que le premier du Benin soit du Mono. Le directeur départemental des enseignements maternel et primaire a félicité ses collaborateurs qui ont œuvré pour le bon démarrage de cet examen. Il a déclaré que 11916 candidats dont 6489 garçons et 5420 filles composent dans son département. Dans le Couffo, c’est Aplahoué qui a abrité les manifestations officielles de la phase écrite de ce Cep 2019. A cet effet le maire d’Aplahoué, Sylvain Dahouè accompagné du deuxième adjoint, du Chef de la 22e Région Pédagogique et son Conseil communal se sont dirigés ce matin du mardi 12 juin pour procéder au lancement des épreuves écrites de l’examen du Cep dans le centre d’examen de Dekpo. Selon le maire Sylvain Dahoué, le choix de ce centre n’est pas fait au hasard. C’est pour permettre d’abord aux autorités communales et celles de l’éducation d’aller au fin fond d’Aplahoué pour ces genres d’activités. Le maire a profité de l’occasion pour donner de bons conseils aux candidats. Quant au Chef de la Région Pédagogique 22 M. Augustin Yenou, le lancement a été fait dans de bonnes conditions au centre de Dekpo où 182 candidats dont 73 filles composent. Il a fait remarquer que le nombre de candidats diminue d’année en année, pour cela, il a lancé un appel aux parents d’élèves de faire le suivi de leurs enfants après les avoir inscrits pour les maintenir à l’école jusqu’aux examens. Après le lancement à Dekpo, la délégation a sillonné quelques centres d’examen pour voir s’informer des conditions de déroulement de l’examen.

Cocou Hounkpè

(Br. Mono Couffo)