Spread the love
flowers 2016
Le capitaine Flowers (Homme) Romaric Akozé (à gauche) recevant le trophée

Démarrée le 25 avril, la phase finale de l’édition 2016 du championnat national de handball a connu son épilogue samedi dernier au palais des sports du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou. Deux clubs ont dominé cette compétition à savoir Assec de Djougou et Flowers en hommes et en dames. C’est donc fort logiquement qu’ils se sont retrouvés en finale ce samedi dans les deux catégories. Les deux finales ont été jouées en présence du président de la Confédération africaine de handball (Cahb), Arèmou Mansourou, du président du Comité national et olympique et sportif béninois (Cnosb), Julien Minavoa, et du président de la Fédération béninoise de handball (Fbhb), Antoine Bonou. Dans les deux catégories, Flowers de Cotonou s’est imposé face à l’Assec, la révélation de cette compétition. Chez les dames, victoire 32 à 21. La finale chez les hommes est celle qui a retenu toutes les attentions. Le score à la pause était serré. Ce n’est qu’au retour que le capitaine Romaric Akozé et ses coéquipiers ont sorti la grande artillerie pour finalement s’imposer 31-17. Certes, Flowers a gagné, mais Aimé Sèbio, manager général du club phare de Cotonou, préfère louer la combativité de l’équipe de Djougou : « J’ai apprécié la combativité de l’équipe de Djougou et le mérite revient à mon homologue de Djougou qui a abattu un boulot impressionnant. C’est ça le handball, c’est ça la relève, il y a du répondant. On sent la cohésion au niveau de l’équipe de Djougou. Si l’effectif peut rester inchangé, dans trois ans peut-être qu’ils vont prendre le titre». Pour sa part, le président Antoine Bonou a apprécié le niveau de la compétition. « Je suis vraiment confiant et je sais que nous avons de la matière pour préparer l’avenir. D’ici deux ou trois ans, vous allez voir que les objectifs seront atteints », a-t-il déclaré. A noter que six équipes chez les hommes et cinq chez les dames étaient engagées dans ce championnat. Il s’agit de Béké de Bembérékè (hommes), de l’Assec de Djougou (hommes et dames), de Flowers de Cotonou (hommes et dames), de Flambeau d’Abomey (dames), de l’Aso Modèle de Porto-Novo (hommes et dames) de l’Uac (hommes et dames) et de l’As Canon (hommes).

 
Corneille Gohonou