Spread the love
oceanne
Océanne Ganiéro a remporté une médaille de bronze à Kigali

Présente du 26 août au 3 septembre dernier à Kigali (Rwanda) où elle a pris part à l’édition 2018 des Championnats d’Afrique de karaté, la Béninoise Océanne Ganiéro n’a pu conserver son titre chez les moins de 55 kg dames. Malgré sa bonne volonté, la jeune karatéka n’est donc pas parvenue à rééditer l’exploit de 2016 au Cameroun où elle avait remporté l’or. Très déçue, elle a tout de même rassuré le public sportif béninois à travers un message posté sur son compte Facebook. « Je finis avec une médaille de bronze. On n’aura pas la plus belle couleur mais le meilleur reste à venir… », a-t-elle écrit. Comme Ganiéro, Florence Tobossou (-55 kg) a aussi remporté le bronze. Outre ces deux médailles, Djibril Salaou est classé sixième dans sa catégorie. Pour le président de la Fédération béninoise de karaté-do (Fbk-do), Rock Armel Quenum, les choses ont changé et tous les pays préparent déjà les prochains Jeux olympiques. « On assiste à un nivellement des valeurs », a-t-il soutenu. A noter qu’en marge de ces championnats, trois officiels béninois ont obtenu leurs diplômes (titres continentaux) à l’issue de la formation organisée par l’Union des Fédérations africaines de karaté-do au profit des arbitres et juges. Il s’agit du juge Patrick Nvèkounou et des entraîneurs continentaux Honorat Agbizounnon et Gildas Nvèkounou. Au total, 22 pays étaient présents à Kigali. On peut citer entre autres, le Nigeria, l’Egypte, l’Afrique du Sud, l’île Maurice, le Congo, le Cameroun, le Maroc, le Sénégal, le Burkina Faso, la Namibie, la Mauritanie, la Tunisie, la République Démocratique du Congo, le Mozambique, l’Angola, la Côte d’Ivoire, le Botswana, le Ghana, la Centrafrique, la Guinée, le Rwanda (pays hôte) et l’Algérie qui a tout raflé dans la compétition.

 Corneille Gohonou & EAB