Spread the love
yarigo
Noélie Yarigo savoure sa victoire en finale du 800 m

 Alors qu’elle ne peut pas compter un titre de champion de France dans son palmarès, l’athlète béninoise Noélie Yarigo a tout fait pour ne pas manquer les championnats de France en salle le week-end écoulé à Liévin. Tous sous pavillon étranger, les athlètes de Running 41 (club auquel appartient la spécialiste du 800 m venue du Bénin, ndlr) voulaient avant tout se rassurer. Ce dimanche 18 février 2018, sur sa distance de prédilection, Yarigo a pourtant fait fort en survolant la finale pour établir une meilleure marque que la veille en 2’03’’52 devant Cynthia Anais (2è en 2’04’’43) et Charlotte Pizzo (3è en 2’09’’33). La Béninoise affichait un grand sourire en zone mixte : « Je ne devais pas venir, mais j’ai pris une grande claque au meeting d’Eaubonne en terminant loin derrière. Alors, j’ai dit à mon entraîneur que je voulais faire les championnats de France pour remettre les pendules à l’heure ! ». Après un départ prudent sur la première moitié de la course, elle pouvait accélérer pour l’emporter aisément. « Avec mon coach, on avait décidé de prendre un départ prudent et de ne pas faire le tempo. Le but ici n’était pas de gagner, mais de travailler et de faire un bon chrono. Le résultat vient avec, c’est parfait », a-t-elle expliqué. Après cette belle victoire, Noélie Yarigo va maintenant pouvoir se consacrer à la préparation de la saison estivale avec en point de mire, les championnats d’Afrique prévus du 1er au 5 août prochain à Asaba (Etat du Delta) au Nigeria. « C’est aussi important qu’un championnat du monde. C’est pour ça que je ne vais pas à Birmingham pour les mondiaux en salle. Je préfère garder de l’énergie et bosser pour la suite de la saison ! », a-t-elle laissé entendre.

EAB