Spread the love
honfoA l’instar des autres Communes du Bénin, Sèmè-Podji a célébré dans une ambiance fraternelle le 57ème anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale. Moment de franche gaité, cette célébration a aussi été une occasion de remise en cause de soi et de prise d’engagement. Et c’est l’exercice auquel s’est adonné le maire Charlemagne Honfo. Indiquant que le plus grand changement dans l’histoire de l’humanité est avant tout le changement de valeurs, de manière de réfléchir et d’agir, le premier citoyen de la ville de Sèmè-Podji a fait savoir que sa dynamique est de continuer à apporter de l’eau à la population, d’éclairer les localités qui vivent encore dans l’obscurité, d’œuvrer à la création des conditions favorables à l’éducation et la santé. A cet effet, l’autorité communale a pris l’engagement de promouvoir la bonne gouvernance à tous les échelons de son administration. « Je poursuivrai sans relâche la politique de la bonne gouvernance. Car, c’est dans la bonne gouvernance des affaires publiques que nous pourrons mieux gérer nos ressources financières, offrir ànos femmes les meilleures conditions d’épanouissement, et ouvrir à la notre jeunesse de nouvelles perspectives », a promis Charlemagne Honfo. Selon l’élu communal, chaque franc dépensé doit aller vers ceux qui en ont besoin. Par ailleurs, il a exhorté les populations de Sèmè-Podji qui se plaignent de ce que leurs localités manquent d’infrastructures socio-communautaires à la patience. « Vous avez raison d’être impatients. Mais les transformations et les réformes que nous avons engagées requièrent du temps pour leur aboutissement », a-t-il lancé avant d’inviter ses concitoyens à taire les divergences politiques.
 
Joël Samson Bossou