Spread the love
lokossou
Dieudonné Lokossou satisfait de l’audience accordée par talon

Le secrétaire général de la confédération des syndicats autonomes du Bénin Dieudonné Lokossou est satisfait de la rencontre que le chef de l’Etat Patrice Talon a eu avec les syndicalistes le lundi 22 août 2016 à la présidence de la République. Il n’était pas question de parler de revendication mais juste une prise de contact avec le nouveau locataire du palais de la Marina, a-t-il indiqué lors de son passage sur l’émission « Cartes sur table » de Océan Fm dimanche 28 août 2016.

« Nous avons dit notre vision de la gouvernance actuelle au chef de l’Etat, puisqu’il n’y avait pas un ordre du jour préétabli… » Ainsi se prononçait Dieudonné Lokossou pour qui la signature de la charte sur le dialogue social est prévue pour les tout prochains jours. A en croire le syndicaliste, chacune des organisations syndicales s’est prononcéE sur les quatre mois de gestion du gouvernement Patrice Talon. Prime élevée payée aux membres  de la commission des réformes institutionnelles, résultats catastrophiques des différents examens de fin d’année, Régime d’assurance maladie universelle (Ramu), sont entre autres, les sujets débattus. Le secrétaire général de la Csa-Bénin est conscient du fait qu’en quatre mois le pays ne pourrait pas être redressé, mais sent qu’il y a de la volonté qui se dégage dans les actions du chef de l’Etat. « J’ai eu l’occasion de dire au président de la République que je suis contre son projet d’institution du mandat unique », a expliqué l’invité de Hospice Houénou de Dravo. Au sujet de la crise à l’Université d’Abomey-Calavi, Dieudonné Lokossou a notifié qu’une rencontre a été tenue en collaboration avec certains de ses collègues syndicalistes vendredi 26 août dernier pour prendre langue avec la ministre de l’Enseignement supérieur. Des rencontres avec les autres parties engagées dans cette crise sont prévues  dans les heures à venir, mais le syndicaliste pense que les étudiants doivent mettre de l’eau dans leur vin en respectant l’autorité rectorale. Par rapport la gestion de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), Dieudonné Lokossou demande à l’ancien Directeur général, Irénée Agossa de dire la vérité sur les 200 millions de tickets valeurs disparus dans la circulation. L’invité parle d’escroquerie dans cette affaire. Plusieurs autres sujets tels que l’insécurité et la polémique au sujet de Société d’exploitation du guichet unique du Bénin, ont été évoqués.

Marcus Koudjènoumè