Spread the love

naufrage nigerLes équipes de la Marine béninoise, des pêcheurs et de la Police républicaine déployées sur la berge du fleuve Niger sont à pied d’œuvre pour repêcher tous les corps des victimes du naufrage dernier. Le samedi 16 février 2019, elles ont repêché  07 nouveaux corps  dont 5 sur le territoire  du Niger.  Si l’on s’en tient aux chiffres qu’a communiqués le premier adjoint au maire de Karimama,  Igouma Dourhaman,  le bilan à l’heure actuelle fait état de 13 décès. «6 de ces 13 victimes ont été déjà inhumées », a précisé l’autorité communale. L’adjoint au maire précise que les recherches se poursuivent pour retrouver les 32 victimes restantes.  C’est donc dans cette espérance que le préfet de l’Alibori, Moussa Mohamadou, à la tête d’une forte délégation composée des responsables  des services déconcentrés de l’Etat, s’est rendu au lendemain du drame  au chevet des familles éplorées. Objectif, présenté aux parents des victimes, les condoléances du Gouvernement et celle de la Nation toute entière. A cette occasion où l’émotion, l’émoi et la consternation sont encore vives, l’autorité préfectorale a  déploré ce drame qui a  endeuillé plusieurs dizaine de familles. Ensuite, il a rassuré les populations quant à la sécurité des personnes et de leurs  biens car  la police républicaine et maritime veille désormais au grain.  Moussa Mohamadou ne s’est pas empêché de rappeler les bonnes manières à avoir  pour éviter les cas de naufrage. Il faut retenir que le mercredi dernier, une barque motorisé à bord de laquelle se trouvaient plus d’une centaine de passagers  a chaviré dans les eaux du fleuve Niger à 200 mètres du marché Ouna, leur destination.  On dénombre 64 rescapés et  quarante-cinq décès  portés disparus.

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)