Spread the love

PRESI-2016Ils seront très éprouvés, les partis et alliances politiques au soir de la présidentielle de février 2016. Il ne s’agit pas d’une apocalypse, mais l’évidence de ce qui se passera.

La guerre des intérêts éprouve sérieusement les partis et alliances politiques. Les querelles concernant le choix du candidat portent des germes cancéreux qui rongent progressivement les groupes politiques. Le mal ébranle l’unité et la cohésion qui ont jusque-là régné et laissent entrevoir des cassures profondes  au lendemain de février 2016. Les alliances qui ont essayé l’exercice de choisir un candidat ou de supporter un candidat extérieur ont tous été confrontées  à des dissensions profondes. L’exemple des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) est évocateur. Cette Alliance vient d’être éprouvée par la grogne des figures comme Marcel de Souza, Alexandre Hountondji, Karim Chabi Sika sans compter Aké Natondé et autres. On se disait que les Fcbe vont survivre, mais les choses se compliquent vraiment pour les partisans de cette alliance. Le choix du candidat Lionel Zinsou a du mal à prendre et des élans de division et de fissures se dessinent. Les Fcbe grondent de l’intérieur, mais l’And elle, est complètement désarticulée. La division née, il y a quelques mois, a eu raison de cette alliance pleine de sève au soir des élections législatives. La pomme de discorde, c’est encore le choix du candidat. Le Président de l’Alliance Valentin Aditi Houdé a laissé entendre que certains de ses membres sont allés voir un candidat à son insu. Les concernés affirment que le président a été informé des tractations du candidat en question et que c’est parce qu’il voulait négocier seul avec l’intéressé qu’ils l’ont écarté. Il a suffi de cela pour que cette alliance se retrouve dans la crise de paternité qu’elle traverse actuellement. Valentin Houdé choisit Sébastien Ajavon, l’autre extrême choisira, sans doute, Patrice Talon. La naissance, ce week-end, d’un mouvement dénommé « Trop, c’est trop » pour soutenir Talon à Zè est sans doute révélateur. Les nouvelles ne sont pas trop bonnes de ce côté. L’And n’est pas prête à panser sa plaie. A côté de l’And qui est visiblement éprouvée, il y a l’Union fait la nation. Même si on fait tout à ce niveau pour cacher au maximum les mauvaises nouvelles, tout prouve que les choses ne tournent pas vraiment rond. Les multiples primaires annoncés à grand renfort n’ont toujours pas accouché du candidat de l’Union. Les deux candidats de départ que sont Eric Houndété et Emmanuel Golou sont toujours à fond dans la course et travaillent activement pour se présenter. L’ « Un » est donc face à une équation qu’elle ne parvient pas à résoudre. Forcer l’entrée, comme l’a fait Yayi Boni, sera suicidaire. Le Président Amoussou en est certainement conscient. Ce qui ne fait pas de doute, c’est que l’attente se fait longue et l’Un, dans cette tergiversation, risque de se faire brûler les doigts. L’Alliance Soleil aussi n’est pas sortie de l’auberge.

 La Rb, l’autre grand embarras

 La question de choix du candidat qui éclabousse les alliances risque-t-elle d’ébranler la Renaissance du Bénin ? La question ne manque pas d’intérêt. Le premier indice, c’est la posture du Président Nicéphore Soglo ces derniers jours. Le leader incontestable et incontesté du Parti de la Renaissance du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo, a eu deux positions contradictoires ces derniers jours. Il a pris le risque d’accorder une audience, mais la suite n’a pas été facile à gérer. On a eu droit à des grondements retentissants. Il y a des signes qui ne trompent pas. Aussi, il y a lieu de se demander si au sein du parti, il n’y a pas de vrais soucis de cohésion ?  Après Nazaire Sado, doit-on s’attendre à d’autres départs ? Les rumeurs sont très persistantes, la Rb devra rester forte pour éviter le naufrage. La situation devient très compliquée pour les partis et alliances qui semblent être sur une corde raide. En plus de tout ceci, il y a les vielles querelles qui tuent toute ambition de rassemblement. La marche sera longue et éprouvante.

HA