Spread the love

koucte-kassaFinalement convaincu de son départ du pouvoir en 2016, le président Yayi Boni est à la recherche d’un dauphin. Après l’avoir distingué au remaniement ministériel d’août 2014, en faisant de lui le super ministre, Yayi est en train de jeter son dévolu sur Komi Koutché. De ce fait, Barthélémy Kassa, qui aspire secrètement à la succession de son patron, rumine sa colère.

La dissension au sein de l’Exécutif est désormais manifeste. Entre le ministre Barthélémy Kassa et son collègue Komi Koutché, les relations se sont refroidies. C’est à peine qu’en Conseil des ministres, les deux hommes ne se regardent en chiens de faïence. Et pour cause ? Yayi est entrain de briser le rêve secret de Barthélémy Kassa au profit de Komi Koutché. En effet, et de sources concordantes, l’annonce aurait été faite officiellement un jour en Conseil des ministres à la surprise générale de tous les participants. La nouvelle a indisposé particulièrement le ministre en charge de l’Energie, Barthélémy Kassa. Pendant que le ministre de l’Economie et des finances, se la savoure, c’est la mélancolie qui ruine son compère. C’est donc une question de jalousie légitime entre les ministres aspirant à la succession de leur patron qui est en fin de mandat constitutionnel. Comme on peut le constater, depuis que Yayi Boni semble porter son choix sur le ministre en charge des finances, Komi Koutché, le ministre en charge de l’énergie a baissé d’ardeur dans l’animation politique. En dehors de la sortie de Natitingou le week-end écoulé, Barthélémy Kassa n’a plus jamais amusé la galerie depuis plus de deux mois. De façon stratégique, le ministre Koutché a freiné ses activités de tapage politico-médiatique. Le dauphin de Yayi, apprend à arborer le manteau d’un présidentiable. Il se met plutôt dans la peau d’un homme qui se prépare à assumer les plus hautes fonctions de l’Etat. Dans ses prises de parole, il prend des élans de maître de céans. Tout ceci agace son collègue Kassa qui a plus d’expérience politique que l’argentier national. Car, Barthélémy Kassa a été plusieurs fois députés à l’Assemblée nationale, sous la bannière du Front d’action pour le renouveau et la démocratie (Fard-Alafia). Il a accédé avant Komi Koutché aux fonctions de ministre de la République. Au regard de son activisme politique, il croyait gagner la confiance du président Yayi Boni. Voilà que les dernières nouvelles ne lui sont pas favorables. Les mêmes sources révèlent qu’au-delà des deux ministres, le choix de Koutché par Yayi Boni divise aussi d’autres membres du gouvernement. L’option en faveur de Koutché divise donc les membres de l’Exécutif. Or, pour Yayi Boni, il faut un dauphin capable de couvrir ses arrières et lui assurer une retraite paisible. Et il lui semble que son jeune frère de lien linguistique peut faire l’affaire. Voilà comment Barthélémy Kassa a été écarté.

 Jean-Claude Kouagou