Spread the love
On vous l’avait bien dit, il était une fois un président Français à 9 neuf mois de la fin de son second et ultime mandat, fit aller à Paris un Bénino-Français pour le nommer premier ministre. Six mois plus tard, il lança une procédure de désignation au sein de son parti nommé RPS (Les Républicains, Parti Socialiste) avec des conditions à remplir qui éliminent normalement son premier ministre béninois né au Bénin et ayant tout le temps vécu et travaillé au Bénin et en Afrique, et qui, avec une peau plutôt foncée, ne parle pas un traître mot du Français, du Breton, de la Corse…
Evidemment, il n’a jamais milité au sein du parti RPS, et n’était pas capable forcément de se rappeler du nom et de la définition du sigle RPS. Mais, comme ce premier ministre Nègre-Blanchi peut un peu plus accentuer la division au sein du grand électorat de ses adversaires, le président Français tordit le coup aux textes du parti. Et, n’ayant cure des susceptibilités et sans aucun respect des ténors de son parti, il imposa son premier ministre nègre importé du Bénin. Connaissant bien comment il fait marcher sa troupe, il débloqua un budget alléchant et conséquent pour tous les présidents de section du parti pour défiler dans leurs régions ou sur les plateaux de télé pour annoncer (sans obligation de sincérité) leur soutien ferme à la candidature imposée.
Entre-temps, nombre de medias béninois sont tout micro, colonnes et caméras complaisamment ouverts à ce Béninois qui est fait candidat par le président de la République française sortant, pour diriger la France ! Et pour augmenter d’ailleurs les chances de son poulain le P.R Français sortant ordonna que BERCY finançât un programme dénommé « Chocolat pour Tous » que le candidat pilotera et qui consiste à distribuer environ cinquante millions de barres de chocolat aux Français plus ou moins démunis. Et il n’oubliera pas de dire et faire dire au bon petit peuple français que s’il était élu, il transplantera les cacaoyers, jusque-là climatiquement racistes ne poussant que sous les Tropiques, dans les terres froides d’Auvergne, de la Dordogne et de la Picardie… Le Président français ayant fait croire à son dauphin Nègre-blanchi que les Français, dans leur immense majorité, sont abrutis par les baguettes de pain et les saucisses et sont enclins à gober toutes les promesses accompagnées de chocolats comme par exemple, les LE PENeries… Le nègre qui rêve d’Elysée ne sait pas que les Français quand ils parlent dans leur langue qu’ils ne comprennent pas (il est un Fon ou mahi) entendent  « y a bon banania « 
 En tout cas, votre Oncle s’engage à suivre et rapporter pour vous très régulièrement, caché derrière ses dam jan, cette palpitante aventure d’un Nègre  que le président français veut imposer à ses compatriotes comme Président de la France !
          Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de DASSA à MALANVILLE qui soient toutes BEHHH pour YAYI, il y a des agrégés Blancs négroïdes qui sont plus BEHHHH.
Ne pleurez pas les enfants… A la prochaine !
Votre Oncle AGBAYA