Spread the love
On vous l’avait bien dit, et comme promis nous allons continuer à vous parler de l’actualité au pays des « Yovo-flancé » qu’un nègre Bénino-Français à la peau foncée ne parlant ni Français, ni Breton, ni corse et se décalant lui même « un tout petit peu Français  » veut diriger.
 Pour arriver à ses fins ,malgré qu’il a fait acheter à coup de millions d’euros deux grands chefs de l’opposition désormais qualifier de « capitaine DOMATO » par les Français, et que son nonagénaire de père parcourt les palais de quelques marquis, comte, et roitelets véreux pour les acquérir à coup d’euros , cela ne semble pas vraiment prendre car au tout début, l’imposture était adossée à un calcul faussement mathématique d’agrégation du poids du parti au pouvoir et de ceux des deux partis d’opposition pour imposer dans l’esprit des ces benêts de Français que l’affaire est pliée par K.O au premier tour .
Mais cette préparation psychologique au hold-up n’a pas pris car aux lendemains de l’alliance incestueuse entre le parti au pouvoir et deux grands partis de l’opposition ,consommée sur un matelas d’euro, car les principaux candidats Français à l’élection ayant saisi la portée de la manœuvre du président de la République Française sortant, qui se fait le directeur de campagne du nègre qu’il voudrait placer à l’Elysée pour assurer ses arrières peu catholiques, se sont réuni pour mettre sur pied une alliance. Un regroupement qui rend impossible le passage en force et qui ruine toute la stratégie
Mieux la conférence épiscopale française entreprise par le papa du nègre qui veut diriger là France, et une manipulation par fuite de cliche sur la toile plus tard, vient dans sa dernière lettre pastorale de prôner en un mot comme en mille la rupture avec ce qui se passe actuellement… Mais voici que le nègre est justement le candidat de la continuité de l’incurie et de l’immoralité …Lui qui voulait faire accroire au peuple Français qu’il avait la bénédiction du clergé…
D’aucuns croient savoir que ce qui inquiète le plus les têtes calottées et au delà d’eux beaucoup de Béninois, est cette rumeur sur la permissivité qu’engendrerait l’élection du nègre en matière de pratique sexuelle… C’est vrai que sans accorder un quelconque crédit aux rumeurs on peut dire que les Béninois ne veulent pas se faire enculer par le nègre…
Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de DASSA à MALANVILLE qui soient toute Behhh pour YAYI. Il a cru que le clergé serait MEUHH pour son candidat.
Ne pleurez pas les enfants… À la prochaine

Votre Oncle AGBAYA