Spread the love

(Il ne sait pas qu’ils lisent désormais !)

         On vous l’avait bien dit, ce n’est pas une sinécure d’être un nègre Bénino- Français à la peau foncée ne parlant et ne comprenant ni français, ni breton, ni corse que de vouloir, par le pire des opportunismes, être le candidat épouvantail à l’Elysée d’un président Français en fin de mandat. Comme on n’est mieux servi que par les siens, ce n’est pas les medias béninois qui desservent le moins la cause du nègre Bénino-Français.

         Non seulement, très excités de voir un de leurs compatriotes devenir premier ministre pacotille en France (chez lui on dit Kpayo) nombre de journaux et de télévisions béninoises lui consacrent complaisamment des articles et reportages un peu beats pour ne pas dire benêts et un de ses compatriotes journalistes sur la plus grande chaîne béninoise TF (Titre Foncier) 1 passablement exalté lâchera dans un reportage que le sieur ZINSOU est certainement le seul Béninois au monde dirigeant un pays étranger (en l’occurrence la France).

           Evidemment, la chose ne plut pas du tout à ces Français dont certains intellectuels, et politiques les plus lucides dont le cerveau ne se sont pas évaporés sous le règne très évaporant de leur président sortant, crient au colonialisme et au néo-colonialisme !

         Mais apparemment, le nègre Bénino-Français qui a dormi tout le temps à Cotonou et qui s’est réveillé un matin à Paris en voulant aller directement s’installer à l’Elysée, n’en a cure. Et même qu’après avoir échappé au crash de son hélicoptère de la tricherie dont il avait commencé à abuser, le ZINSOU s’étant laisser dire que si vous voulez cacher quelque chose aux Français, il faut l’écrire, a donc écrit sur sa page Facebook que c’était la première fois qu’il empruntait l’hélicoptère présidentiel. Alors que tous les Français l’ont vu quelques semaines plus tôt, aussitôt sa candidature imposée sauter dans l’hélicoptère en question avec un ancien ministre et actuel député de la majorité au pouvoir, dont la réputation d’évaporateur de forage avait tellement sidéré les voisins Hollandais dont il a foré un gros trou dans la coopération…

       Mais ces Français qui commencent à lire, ont découvert, un peu surpris, ce gros mensonge du nègre Bénino-Français qui veut les diriger et qui a de qui tenir…

     Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de DASSA à MALANVILLE qui sont toute BEHHH pour YAYI, il y a des Franco-Béninois agrégés plus MEHHH.

Ne pleurez pas les enfants… A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA