Spread the love

talon-jc9è en 2017 avec une moyenne de 62 points, le Bénin a considérablement progressé dans le nouveau classement 2018 à la suite de la publication faite par la Confédération africaine de tennis (Cat), catégorie des 14 ans et moins. Mieux, il s’offre la première place sous régionale devant le Nigeria, largué et out du top 10.

Les efforts consentis par le président de la Fédération béninoise de tennis (Fbt), Jean-Claude Talon, et les membres de son Comité portent déjà leurs fruits. Pour preuve, le classement des 14 ans et  moins publié par la Cat en 2018 apporte son lot de surprises agréables et confirme la mise en route du tennis béninois sur de bons rails. De la 9è place en 2017, le Bénin fait un bond et grappille des points ; (107 contre 62 en 2017). Dans ce classement dominé respectivement par l’Egypte (296 points), le Maroc (213), la Tunisie (203), l’Afrique du Sud (168), le Zimbabwe (143), le Madagascar (138), le Bénin se repositionne à la 7è place, devançant les autres pays de la sous-région. Dominé par les pays maghrébins et ceux de la corne de l’Afrique, seul le Bénin, pays de l’Afrique de l’ouest, est présent dans le top 10. Le Nigeria, second pays de l’Afrique de l’ouest, est loin derrière à la 13è  place avec seulement 31 points.  De ce classement, il se dégage deux principaux constats. Primo, parmi les pays qui étaient devant le Bénin en 2017, trois ont gagné de points : la Tunisie (+76), le Zimbabwe (+75), le Madagascar (+70). En dehors de ceux-ci, il y a bien évidemment le Bénin qui grâce aux multiples efforts de la Fbt en a gagné 45. L’Egypte malgré son maintien à la tête a perdu 60 points contre 03 pour le Maroc tout comme le Kenya. L’Afrique du Sud quant à elle en a perdu 43 et le Nigeria, sorti d’ailleurs du top 10 de cette année contrairement à l’année dernière, en a perdu 61. Secundo, en ce qui concerne la performance du Bénin, il faut reconnaître qu’elle est liée aux différentes réformes entreprises par le président de la Fbt et son Comité exécutif. C’est-à-dire investir sur la pépinière. La participation des 12, 14 ans et moins sans oublier la catégorie supérieure (ndlr : 16, 18 ans et moins) aux différentes compétitions est sans doute la conséquence des résultats élogieux obtenus par le Bénin qui hisse le niveau de son tennis, désormais respecté sur le continent. Les différentes sorties des jeunes tennismen béninois à Lomé, en Tunisie, au Maroc, en Egypte, en Afrique du Sud…, révèlent à travers ce bond réalisé dans le nouveau classement que les multiples choix opérés par Jean-Claude Talon sont à n’en point douter, les meilleurs qui conviennent pour une relève de qualité d’une part, et les fruits enregistrés à court, à moyen et à long terme d’autre part, témoigneront de la bonne santé de ce sport.

EAB